La vie en mode “Pause” : Vive les Slow Clocks – Umanz

La vie en mode “Pause” : Vive les Slow Clocks

 

La frénésie des vies et du cycle médiatique, du bruit et des réseaux sociaux a ressuscité l’envie de temps long.

Le phénomène des Slow Clocks est la plus parfaite illustration de ce besoin de dire stop.

L’artiste Scott Thrift  a ainsi ressenti intensément ce besoin de présent et de temps dense. Son projet Kickstarter différencie ainsi astucieusement le : “temps pour être à l’heure” du “temps pour être dans le temps”.

Le marché du temps long

Ses horloges ralentissantes, suivent une année, un cycle lunaire ou même 24 heures.

Il remet des couleurs et de la vie dans le temps. Il oppose le temps industriel : binaire, noir et blanc, exact, mécanique et imité au temps du présent : coloré, spectral, biologique et fait d’abondance. 

Ne cherchez pas sur ces lentes horloges, de chiffres, ou de tic tac. Seules les couleurs ou l’absence de couleur invite ces horloges méditatives à murmurer le passage du temps…Comme l’explique l’artiste les slow clocks sont une méditation et un point de vue unique sur le changement.

Le projet de Scott Thrift a déjà été sur-soucrit sur Kickstarter à 230% avec plus de 230.000 Euros de financés. 

Preuve qu’il y a un marché pour le retour du temps long.

“Il y avait dans l’air comme un odeur de Temps. Il sourit et retourna cette drôle d’idée dans sa tête. Il y avait là quelque chose à creuser. A quoi pouvait bien ressembler l’odeur du Temps ? À celle de la poussière, des horloges et des gens.

 


Sur le même sujet lire :

Plus le temps d’avoir le temps ! Temps libre : par-delà le burnout ?