Déréglement Climatique : l’urgence, l’investissement...Et ses bénéfices – Umanz

Déréglement Climatique : l’urgence, l’investissement…Et ses bénéfices

“Nous faisons face à une crise et son impact est de plus en plus sèvère”

L’adaptation climatique est un impératif climatique, humain, politique et économique. Bill Gates, Ban Ki Moon et Kristalina Georgieva de la Banque Mondiale réunis dans la Global Adaptation Commission soutenue par 20 pays en ont marqué et détaillé l’urgence.

Dans un rapport récent , ils estiment le coût de l’adaptation à 1800 milliards de dollars soit la somme nécessaire à une adaptation climatique rapide à l’échelle de la planète

Un investissement massif source également de bénéfices inédits :

Le Coût de l’inaction

Selon l’étude qui appelle à une mobilisation massif des dirigeants, on a tout simplement plus le choix. Les conséquences systémiques de l’accélération climatique touchent déjà l’ensemble de la planète et ses citoyens et les risques de dégradation sont abyssaux :

  • Une dégradation des rendements agricoles de 30% d’içi 2050 affectant en priorités les 500 millions de petit fermiers mondiaux.
  • Une population manquant d’accès à l’eau, au moins un mois par an, passant de 3,6 milliards à 5 milliards de personnes en 2050
  • Le reflux de centaines de millions de réfugiés climatiques vers l’intérieur des terres du à la montée des eaux et un coût de dégradation des zones urbaines côtières estimé à 1000 milliards de dollars par an d’ici 2050.
  • 100 millions de personnes des pays développés glissant sous le seuil de pauvreté d’ici 2030

L’urgence de l’investissement et l’espoir des bénéfices

L’étude appelle ainsi à des investissements financiers, industriels et d’infrastructures dans 5 domaines majeurs : la détection climatique avancée, la construction d’infrastructures résilientes, l’agriculture en zone aride, la protection des mangroves et l’optimisation des ressources hydriques.

Les bénéfices attendus ou “triple dividendes” (coûts évités, bénéfices sociaux et environnementaux et bénéfices économiques) de ces 5 chantiers globaux sont ainsi estimés à 7 100 milliards de dollars :

Derrière l’urgence absolue, il y a l’espoir et le hard Core Realism de l’adaptation est aussi un pragmatisme.

Le rapport invite également à une véritable révolution en matière de compréhension, de planning et de finances. Trois développements inédits pour les décideurs et l’écosystème économique et politique.  

Le futur et dans nos mains. “Nous pouvons le faire” concluent Bill Gates, Ban Ki Moon et Kristalina Georgieva.

 

Pour aller plus loin : Téléchargez le rapport Complet de la Global Adaptation Comission

 

Sur le même sujet, lire également : 

 

Purpose economy : du shareholder au stakeholder

 

Dougnuts Economics une économie pour le XXIème siècle

 

Déréglement Climatique, Déréglement Financier