Et n'oublie pas la légèreté – Umanz

Et n’oublie pas la légèreté

 
 
“Son drame n’était pas le drame de la pesanteur, mais de la légèreté. Ce qui s’était abattu sur elle, ce n’était pas un fardeau, mais l’insoutenable légèreté de l’être.”
 
Milan Kundera, L’insoutenable légèreté de l’être

Malgré l’âpreté du monde on connait tous des gens aériens. Des êtres détachés qui semblent flotter avec grâce sur les choses et les circonstances. D’où vient cet art perdu de la légèreté et qui sait encore aujourd’hui marcher parmi les nuages ?

Être léger, c’est s’opposer à la pesanteur,  c’est affirmer sa liberté dans un univers empêché et contraint.  C’est pourquoi il nous arrive de regarder la légèreté comme on regarde le ciel, avec admiration et nostalgie.

Car la légèreté est avant tout une exigence, un travail, une force, un état d’esprit et une danse. 

La légèreté vient de l’intérieur

« Elles font des choses, les femmes, parfois, que vous ne pouvez pas croire. Vous pourriez passer toute une vie à essayer : mais vous ne seriez pas capable d’avoir la légèreté qu’elles ont parfois. Elles sont légères à l’intérieur. A l’intérieur. »

Alessandro Baricco

Souvent la fascination pour les gens légers, les font passer pour frivoles et insouciants mais c’est tout le contraire. Les gens les plus légers que j’ai pu croiser sont des gens denses qui ont souvent vécu des drames profonds et des vies bouleversantes. C’est parce qu’elles se sont noyées si souvent qu’elles ont su garder la tête haute. 

C’est aussi pour cela que la légèreté fait des gens élégants. Et c’est pourquoi on la trouve le plus souvent, à l’âge adulte chez les personnes marquées -mais non vaincues-  par la vie :

« C’est une femme de cœur. Elle a de la branche. Dans un visage d’un bel ovale, des yeux immense que voile, je ne dirai pas une énigme ou de la tristesse, mais un mystérieux sourire, un peu battu et par moments presque effacé. » 

Blaise Cendrars

Mais si la légèreté est le mouvement de la vie. C’est aussi un travail et une force

Un sage prétend  même que seule la légèreté permet de rentrer dans au cœur des choses

Tout ce qui a de la valeur pour vous dans la vie, comme l’amour, l’abondance, la liberté, la paix, est dans un état continu de flux. Un état de légèreté est la seule façon de vous permettre d’aller avec le flux des choses.

 Virgil Kalyana Mittata Iordache

Et c’est peut-être pour cela aussi que la légèreté est si rare. Le secret de la légèreté c’est qu’ elle demande un travail. Souvent le travail d’une vie.

“Une certaine légèreté demande plus de travail que la pesanteur” confiait Jean D’Ormesson dont l’élégance et la désinvolture légère enchantaient ses interlocuteurs.

Et c’est sans doute ce travail qui fait que la légèreté est une force supérieure. C’est en tout cas la leçon saillante de Chesterton : 

“Une force moyenne s’exprime par la violence, une force suprême s’exprime par la légèreté.”

Gilbert keith Chesterton

La légèreté est aussi un don relationnel. Dans le couple, comme dans l’amitié, la légèreté est un présent qui nous est fait ou que nous faisons à l’autre. On a tous un jour reçu ce cadeau de détachement où le plus léger des deux a aidé l’ami, le conjoint, parfois avec humour, toujours avec constance à prendre du recul et décoller de nouveau. Une circonstance paradoxale où le plus léger porte l’autre. 

« Plus je vieillis et plus je trouve qu’on ne peut vivre qu’avec les êtres qui vous libèrent, et qui vous aiment d’une affection aussi légère à porter que forte à éprouver

Albert Camus

La légèreté est une danse

C’est peut être pour cela que la légèreté appelle si souvent l’image de la danse. Nietzsche qui condamnait si souvent l’esprit de lourdeur n’est-il pas celui qui a le mieux parlé de la danse. Dans l’une de ses fulgurances habituelles il confiait qu’un danseur était quelqu’un “qui avait ses oreilles dans ses orteils.” Que de travail il faut pour arriver à cela.

Car, toujours la légèreté sera ce refus, ce pied de nez au drame, ce pas de danse esquissé avec grâce, ce pas de côté exprimé avec humour. Réfléchissez, combien de gens autour de vous sont réellement légers ? Si vous avez le bonheur de connaître des êtres légers, remerciez les aujourd’hui. Ce sont des gens rares.

In fine, la légèreté est une attitude. C’est ce refus éternel de l’homme face au tragique et à l’absurde du monde. Un sourire moqueur au destin et à notre condition

« La légèreté est nécessaire, sinon le tragique serait mortel. »

Yasmina Reza

Et c’est pour cela qu’il faut, encore et toujours, se souvenir de la légèreté, honorer la densité des personnes légères qui élèvent nos pas et pratiquer avec délicatesse cet art perdu. 

C’est notre tâche d’homme.

« Notre tâche d’homme est de trouver les quelques formules qui apaiseront l’angoisse infinie des âmes libres. Nous avons à recoudre ce qui est déchiré, à rendre la justice imaginable dans un monde si évidemment injuste, le bonheur significatif pour des peuples empoisonnés par le malheur du siècle. Naturellement, c’est une tâche surhumaine. Mais on appelle surhumaines les tâches que les hommes mettent longtemps à accomplir, voilà tout. »

Albert Camus, L’été.