Fanny Auger (Nature et Découvertes) : "Notre meilleur medium c'est le magasin" – Umanz

Fanny Auger (Nature et Découvertes) : “Notre meilleur medium c’est le magasin”

Intense, crépitante et convaincue, Fanny Auger est la directrice de la marque de Nature et Découvertes

A l’heure du basculement de l’économie vers le sens, elle a accepté de partager avec Umanz sa vision de l’incarnation et de l’amplification d’une marque de sens. 

Umanz :  Qu’incarne Nature et & Découvertes aujourd’hui  ?

Fanny Auger : Dès le début, Nature & Découvertes c’est une passion, l’histoire d’un couple passionné : Françoise et François Lemarchand, les parents d’Antoine, l’actuel directeur général de Nature et Découvertes, qui voulaient faire partager leur amour et leur passion pour la nature. Ils ont toujours tenu bon dans leur volonté de proposer des objets inspirés par la nature et de relier les hommes à la nature.

C’est une vision qu’ils ont incarné dès 1990 et je sais que bien des marques qui rêveraient d’avoir une mission initiale si visionnaire et généreuse aujourd’hui.

C’est aussi une vision, de magasins à l’esthétique et l’approche totalement différente : entrer chez Nature & Découvertes, c’est vivre une expérience, qui exacerbe les 5 sens où l’on peut sentir, voir, écouter, toucher, goûter : on a ainsi offert des millions de litres de thé dans nos magasins !

C’est enfin un style de vie plus proche de la nature qui s’adresse aux adultes comme aux enfants.

Dans nos magasins, nous préférerons parler de visiteurs plutôt que de clients.

Umanz – Comment fait-on pour maintenir sa différenciation dans le monde désormais concurrentiel de l’économie positive ?

Fanny Auger : Je reviens toujours aux fondements et à cette fameuse charte écrite par nos fondateurs le 12 Juin 1990 : “Nature et Découvertes a pour vocation de proposer dans des magasins des produits inspirés par la Nature”. Nous avons été la première entreprise à publier un rapport de développement durable, dès 1994 (il s’appelait le « Bilan Arc en Ciel », développé avec Elisabeth Laville, d’Utopies), et à publier un bilan carbone en 2007. Notre mission quotidienne est d’incarner cette charte en la mettant au goût du jour et je dirais que l’un de nos principaux différenciateurs est la sincérité dans l’expérience en magasin. 

La sincérité chez nous est d’abord incarnée par les gens. On ne parle pas de vendeurs mais de “Guides-conseils” qui initialement, étaient de vrais guides de montagne, aujourd’hui ce sont des personnalités riches, engagées, qui concourent pour beaucoup à créer cette expérience unique en magasin. Ils incarnent la marque avec authenticité et passion.

Notre mission est donc d’offrir dans nos magasins, dont 60% sont en centre-ville, une expérience différente. Quand tu rentres dans nos magasins, il faut que tu aies l’impression de retrouver un oasis de nature, même en ville, ou une maison de famille, la maison de tes grands parents à la campagne…

Notre meilleur médium, c’est le magasin. Et nos produits sont très bavards, et intelligents : leur but est de nous connecter à nous-mêmes, aux autres et à la nature.

Umanz- Quelles sont les spécificités des “Guides” en magasin de Nature et Découvertes ?

Fanny Auger : Ils sont justement “guides”, et guides-conseils avant d’être vendeurs. Ce sont avant tout des passionnés, des naturalistes, des botanistes, des astronomes, et toujours, des amoureux de la nature convaincus, avant d’être des commerçants.

Au début, ils étaient même capables d’avoir deux heures de conversations avec nos visiteurs sans forcément passer en caisse. Nous les formons depuis 1991 dans notre propre école où notre pédagogie repose sur le partage d’expériences collectives, l’apprentissage de softskills, et la diffusion des savoirs.

De nombreux cadres de Nature et Découvertes sont passés par les magasins, notre directeur Général adjoint,  David Lachaud, titulaire d’un DEA de Géophysique Marine, a commencé sa carrière chez nous comme extra de Noël au magasin Nature & Découvertes de Tours.

Umanz – Parlez moi un peu aussi de vos curateurs qui parcourent le monde ?

Fanny Auger : Ils sont l’héritage de François et Françoise à leur débuts chez Pier Import, qui étaient comme des Marco Polo sillonnant le monde à la recherche de bel artisanat. Ils savaient dénicher des porcelaines superbes en Chine, des fauteuils de rotin aux Philippines, des carillons aux Etats-Unis, des hamacs incroyables en Bolivie… Certains de ces fournisseurs travaillent encore avec nous. Aujourd’hui, nos curateurs sont des chefs de produits/ acheteurs qui parcourent le monde à la recherche d’objets inédits, ou qui développent nos gammes exclusives.

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus des éditeurs : 70% de notre offre est signée Nature et Découvertes. Nous développons avec des experts des gammes inédites ailleurs, conçues intelligemment et avec les matériaux les plus vertueux possibles.

Cette intuition est née il y a 6 ans, quand nous avons signé nos premiers jeux éducatifs avec des experts Montessori en choisissant avec soin les fournisseurs et producteurs en amont.

Pour vous donner un exemple, la gamme Galopin des Bois, pour les 0 à 3 ans est composée de jouets mixtes, non genrés, designée par Caroline Bourlès de Bikini sous la pluie. Les composants sont du coton bio, certifié par Control Union International, des rembourrages 100% polyester recyclé, des bois FSC® issu de forêts gérées durablement  des peintures sans solvants, et sans plastique (le Renard a une tête en caoutchouc naturel).

Ces produits vertueux font partie intégrante de notre sincérité. Notre signature de marque est d’ailleurs : « Offrir le meilleur du monde, pour un monde meilleur. »

Umanz- Comment met-on du sens dans une marque ?

Fanny Auger : Facile, chez nous, la marque Nature & Découverte est née avec du sens !
Mais c’est une exigence, et une vigilance, de tous les instants, afin de préserver, protéger, et cultiver ce sens, dans nos petites actions, comme dans les grandes.

Aujourd’hui, le sens des entreprises ou des marques est bien représenté chez les sociétés certifiées par le label BCorp qui vise à préserver et améliorer le bien social, sociétal et écologique avec une intention clairement affichée : “Nous ne voulons pas être les meilleurs AU monde, mais les meilleurs POUR le monde”

Je suis également convaincue que le sens est incarné si la démarche est incarnée par chaque collaborateur, et par les personnes que tu embauches. Je demande souvent aux gens que je recrute “ Qu’est ce que tu fais pour les autres, quel est ton petit acte de colibri ? Tu fais quoi, toi, pour le Bien Commun (à part d’avoir une gourde) ?” Et je mesure à leurs réponses qui est réellement sorti de sa zone de confort, et prêt à changer le monde, une action à la fois.

Umanz- Que propose Nature & Découvertes en terme de bien être au travail ?

Le bien-être passe avant tout par le sens et l’intérêt dans son travail. Les collaborateurs, chez Nature &. Découvertes, peuvent customiser et créer leur travail, s’engager dans de nouveaux projets si ils le souhaitent. L’engagement que nous avons par rapport à notre planète contribue à renforcer ce sens et se voit dans tous les gestes au quotidien : remboursement des transports à hauteur de 2/3, toute notre flotte de voitures est hybride, arrondi sur le salaire, 10% de nos salariés sont des ambassadeurs de notre Réseau Vert, garant des bonnes pratiques au sein de chaque équipe…. Le télétravail au siège qui évite la fatigue , particulièrement en ces périodes de grève. Mis en place avant la loi.

Nous veillons beaucoup au bien-être de nos salariés, nous proposons par exemple des séances d’ostéopathie pour les collaborateur de l’entrepôt et du siège, et nous avons une Ferme de Permaculture à Versailles, à côté de notre siège social, où nous cultivons des légumes bios.

Je ne pense pas que le sens vienne d’un flipper, d’un baby foot ou de la forme des poufs. Ce qui compte avant tout, ce sont les femmes et les hommes qui font l’entreprise : qui tu recrutes, des personnalités, avec une histoire, une force, un savoir…

Tu es qui tu recrutes. Tu peux enrober la mariée comme tu veux, le premier facteur c’est le sens.  

Et ce sens justement, il faut être capable de l’interroger, le rappeler et le mettre en perspective. C’est aussi à nous de le rappeler en tant que managers.

Savoir déceler l’Ikigai chez mes mes employés, les engager et leur trouver des perspectives de développement.

Dernier exemple de l’esprit Nature et Découvertes : ce dernier week-end avant Noël, tous les salariés du siège vont venir aider dans nos magasins Parisiens, pour faire leur part, soutenir les équipes et participer à l’activité sur le terrain…

On est tous mobilisés pour le Bien Commun quand on donne du sens.