Nootropics, Adaptogens : nouvelles drogues de l’hyper-performance – Umanz

Nootropics, Adaptogens : nouvelles drogues de l’hyper-performance

Il y a quelques années le succès de Limitless  – Sans Limites en français- avec Bradley Cooper dans lequel le héros ingère une pilule “miracle” de Brain Hacking avait déclenché une ruée vers le Modafinil dans la silicon Valley.

Depuis cette date la consommation de Nootropics et d’Adaptogènes par les cadres hyper-sollicités ne cesse de progresser. Leurs ingrédients ? Des noms sérieux qui fleurent bon le sérieux, la startup tech et les principes actifs : Acetyl-L-Carnitine (ALCAR), Aniracetam, Caffeine, CDP-Choline, Adrafinil Noopept, Lion’s Mane, MCT oil C8, L-Theanine, Pine pollen, PQQ (Pyrroloquinoline quinone) etc… Et des marques au nom tout aussi guerriers : Bullet Proof, Supersmart, The Genius Brain ou encore Neuro Hacker Collective…

Selon Reports & Data le marché global des Nootropics ces pilules énergisantes censées booster la performance du cerveau, et estimé à 1,96 milliards de dollars il y a encore deux ans, devrait dépasser les 5,32 milliards en 2026. 38% du marché est concentré sur le seul territoire américain.

Les “adaptogens” à base d’herbes bénéficient de leur côté de la caution naturelle et offrent des perspectives encore plus vastes. Parmi les plus connus : l’Ashwagandha, le Basilic sacré, l’Astragale, le Rhodiola, le Cynorrhodon (oui oui le fruit du rosier), le Reishi ou encore l’Eleuthéro. Leur marché -plus ancien- est estimé à 10,3 milliards 2020 et devrait dépasser les 23,4 milliards en 2030.

Panoramix 2.O et Status signaling

Une multitude de marques tentent d’émerger dans ce marché foisonnant. Unfair advantage de Bullet Proof fondé par Dave Asprey est par exemple l’une des drogues légales de choix chez les leaders nomades.  A 75 dollars la boîte en moyenne, Unfair Advantage est devenu signe social de réussite dans de nombreux aéroports. Depuis 2014, la société a levé 70,5 millions de dollars.

Le dernier whizzkid et Panoramix à la mode Silicon Valley ? James Beshara qui a concocté Magicmind  la “première boisson de productivité” à base d’herbes. Il vient de lever un demi million de dollar auprès du très prestigieux VC, Floodgate (Investisseur chez Lyft, Twitter et Twitch). Commercialisée en poudre, Magic Mind elle a très vite acquis la réputation de “potion magique” de la silicon valley.

Brain Fitness et Biohacking

En 2008, Reuters  avait identifié le secteur de la  “brain fitness” comme marché du futur. Il était évident que les petites pilules et les produits dopants allaient suivre.

Et post confinement, le couple gestion du stress et hyper-performance semble marcher à point.

Mais les Nootropics sont en fait une vieille idée, ils ont été inventés en 1972 par un pharmacien Roumain du nom de Corneliu Giurgea passionné d’augmentation cognitive. Son mantra abondamment cité : L’homme ne va pas attendre passivement pendant des millions d’années que l’évolution lui offre un meilleur cerveau” semble parfaitement conçu pour les biohackers de la silicon valley.

Un héritage que ne renie pas Dave Asprey le fondateur de Bullet Proof, également propriétaire de chambre de cryogénisation, d’un lit à infra rouge et divers terminaux de Thérapie par champ électromagnétique pulsé. Il affiche – sans rire- son objectif : vivre 180 ans…

…L’occasion pour nous, de vous rappeler de consulter un bon médecin avant toute ingestion de Nootropics ou adatogens douteux…