Al Gore et le déréglement Climatique sur TED. Parce que la dernière fois tout le monde a vu, mais pas écouté – Umanz

Al Gore et le déréglement Climatique sur TED. Parce que la dernière fois tout le monde a vu, mais pas écouté

Dans un échange avec Tim O Reilly, Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis, est revenu sur les messages clés et les mesures urgentes à prendre en faveur du Climat, 14 ans après son documentaire “Une vérité qui dérange” 

Voici les points clés de son intervention :

1- Nous sommes à un point d’inflexion.

2- Les jobs sur les énergies vertes occupent les deux premières places des métiers qui connaissent la plus forte croissance aux US.

3- Le monde continue de financer les énergies fossiles dans des proportions ridicules.

4- Pour réaliser les objectifs climatiques consistant à maintenir le réchauffement en dessous de deux degrés nous devons arriver à zéro émissions en 2050, donc réduire les émissions de 50% d’ici à 2030 dans un premier temps ce qui implique de réduire nos émissions de 7 à 8% par an.

Ceci apparaît une tâche “intimidante” aujourd’hui. Cela passera par un changement radical des énergies (contre toute attente, l’hydrogène vert devient abordable) et des moyens de transports, la transition vers une agriculture circulaire et la refonte de l’isolation des bâtiments (25 à 30% des constructions mondiales à ce jour).

 

5- Des millions de jobs locaux sont à créér sur ces chantiers industriels. Des jobs qui ne peuvent être délocalisés.

6- Sur la question du réchauffement climatique, nous vivons un assaut contre la raison et une guerre contre la vérité qui ressemble aux tactiques utilisées en leur temps par les géants du Tabac.

7- La fonte accélérée du Permafrost peut nous pousser à revoir nos modèles.

8- Le Géoengineering a échelle planétaire est dangereux. Des initiatives plus locales et limitées peuvent en revanche être intéressantes. Il faut se méfier du biais du mono-solutionniste et particulièrement des manipulations atmosphériques. On ne ne peut pas affecter 7,8 milliards d’humains et plantes, océans et mammifères sans raison.

9- Il faut continuer à agir sur les prix des énergies carbonées pour baisser les émissions et utiliser la régulation favorisant les énergies renouvelables et interdisant les moteurs à combustion quand les mécanismes de marché restent inefficaces.

Cependant, l’allocation de capital requise pour régler le problème dépasse les capacités des gouvernements donc les entreprises devront prendre leur part.

10- Les jeunes générations demandent un avenir et quand les CEO interviewent des candidats, ils se retrouvent à leur tour interrogés par les candidats.

11- Les deux tiers des énergies fossiles déjà découvertes ne peuvent pas être brûlées et ne seront pas brûlées. Nous avons 22.000 milliards de subprimes carbones en suspens. C’est un gros risque pour l’économie.

12- Le capitalisme actuel doit être réformé. La façon dont nous mesurons la valeur ignore nos externalités négatives comme la pollution, la déplétion des ressources hydriques, l’atteinte aux espèces vivantes. Il ignore aussi les contributions positives de l’éducation, la santé, la famille.


Pour poursuivre la conversation Climatereality.com 

 et suivre le CountDown de TED  dont le lancement global est le 10/10/2020