Surprise ! Le bonheur est une courbe en U – Umanz

Surprise ! Le bonheur est une courbe en U

L’un des stéréotypes le plus enraciné veut que le bonheur décline avec les âges de la vie. Rien n’est plus faux ! D’après plusieurs études le bonheur augmenterait radicalement vers la cinquantaine.

Plus précisément, le bonheur chute dramatiquement autour de la trentaine, continue son déclin jusqu’à la cinquantaine avant de remonter rapidement jusqu’à l’âge de 70 ans.

Credits Illustration – The Economist

Au niveau mondial le point bas est atteint à 46 ans bien qu’il varie onsidérablement selon les pays (35 ans en Suisse, 62 ans en Ukraine). Quelques soient les sondages, l’angle et les attributs du bonheur (émotion, plaisir, tristesse)  examinés la courbe en U se vérifie dans de nombreuses études.

Plus intéressant la courbe en U ne serait pas corrélée ni à la présence d’enfant, ni à la situation professionnelle ou économique.

Une idée en U

C’est une idée neuve et une idée en U. Pourtant, l’idée a eu du mal à faire son chemin. Comme le raconte Andrew Oswald, professeur d’économie à la Warwick Businnes School personne n’est venu à la première conférence organisée par son département sur la courbe en U dans les années 1990.

Malgré le déclin physique, La sagesse, le recul et le bonheur seraient donc des vertus de l’âge. Le détachement du regard des autres mais aussi la proximité de la mort éclairent subitement les priorités…Pourquoi pas après tout ? Comme l’expliquait Bertrand Vac “Qui refuse de vieillir meurt de jeunesse”.