Pascale Baussant : “Dans les petites entreprises, l’action climatique donne un signal fort” – Umanz

Pascale Baussant : “Dans les petites entreprises, l’action climatique donne un signal fort”

“Il est trop tard pour être pessimiste”. Pascale Baussant dirige une entreprise de 6 collaborateurs et vient de publier aux Editions EMS : “Petit manuel pour l’entreprise, comment agir pour le climat ?”, un guide pratique truffé d’actions climatiques accessibles aux petites structures. 

En France il y a 94% de petites entreprises. Des polices de caractères économes en encre jusqu’au choix de l’électricité verte en passant par le “Lundi vert”, le nettoyage écologique, la lunch box écologique ou le numérique responsable, des dizaines de gestes simples (et économiques pour une grande partie) sont possibles.

Pour Pascale Baussant, il n’y a pas de gestes inutiles, seule l’inaction est inconcevable. Nous devons cette responsabilité aux générations futures.

Umanz- Dans votre livre, vous parlez du “silence socialement construit” évoqué par George Marshall, comment lutter contre l’apathie ou le déni climatique ?

Pascale Baussant : Je suis une pragmatique. Je constate que même si les scientifiques crient  l’urgence climatique, ils sont peu écoutés. Je crois en revanche à l’action et je n’ai pas voulu faire un énième constat qui déprime. Je crois également beaucoup à la culture de l’exemple et aux témoins engagés et inspirés.

Umanz- Que répondez vous aux chefs d’entreprise qui vous disent “Je ne sais pas par où commencer” ?

Pascale Baussant : Deux choses : n’hésitez pas à déléguer, organisez des réunions collectives et tendez la perche à ceux qui souhaitent s’en saisir. Commencez par les actions gratuites et visibles qui donnent un signal fort aux collaborateurs, changez votre vaisselle à usage unique, imprimez responsable, passez aux produits ménagers verts et arrêtez les capsules.

Attention à ne pas faire les gestes une fois et ensuite stopper sa démarche. Il faut être être dans une démarche régulière de projets et de rendez-vous réguliers.

Umanz- Et à ceux qui vous disent “l’écologie je n’ai pas les moyens” ? 

Pascale Baussant : Beaucoup d’actions ne sont pas onéreuses et j’ai tout un chapitre sur les actions gratuites. J’ajoute que ces actions climatiques portent des fruits inédits au profit de l’image de l’entreprise auprès des clients et des collaborateurs. Il n’est pas dit que ce ne soit pas un investissement à long terme.

 

Umanz- Quels sont vos retours personnels et enseignements sur les actions climatiques menées par Baussant conseil ? 

Pascale Baussant : J’ai commencé début 2016. Premier enseignement : la mise en place n’est pas si compliquée, c’est avant tout une question de volonté. Deuxième leçon : il est important de veiller à ce que la démarche soit collective et engageante. Et troisièmement, il faut toujours être ouverts et en veille.

Enfin, s’il est vrai que les actions climatiques génèrent un fort engagement auprès des collaborateurs, tout ne marche pas à 100%. Deux projets qui n’ont pas marché chez nous : le moteur de recherche écologique et les congés éco-solidaires.

Ulmanz- En tant que gestionnaire de patrimoine, quelle est votre opinion sur les investissements à impact ?

Pascale Baussant : Je suis une fervente défenseuse de l’investissement responsable en général. Nous avons réalisé un deuxième livre blanc sur le sujet. Il est urgent d’investir dans les entreprises qui prennent en compte des performances à long terme. Les études démontrent qu’elles génèrent dans la durée des performances financières supérieures et plus durables. Elles sont aussi moins risquées.


Petit manuel pour l’entreprise, comment agir pour le climat ?

Préface Yann Arthus-Bertrand

Prix : 12 €. 100% des droits d’auteur versés à la fondation GoodPlanet.