Algramo : disrupteur du retail et de la (Good) food ? – Umanz

Algramo : disrupteur du retail et de la (Good) food ?

“Nous n’avons pas à développer de nouveaux smartphones nous devons nous attaquer aux vrais problèmes : la pauvreté, l’inégalité, la santé…” Voilà, comment José Muller présente Algramo

Algramo s’est mis en tête de disrupter les packaging individuels et hors de prix produits par les géants de la consommation à destination des pays en développement.

Locaux, durables, équitables, écologiques et pas chers

Algramo, une startup chilienne installe gratuitement dans les petits commerces ses distributeurs de produits permettant aux consommateurs d’acheter en vrac selon leurs besoins, au prix juste et au gramme près des denrées produites localement et surtout sans packaging plastique. Le résultat : des produits plus accessibles et un coût souvent inférieur à 40% aux produits packagés.  Côté commerçant, la startup garantit un partage équitable des revenus à 50%.

“Ne payer que pour le produit”

En 2011, José Muller alors jeune étudiant à Santiago a été confronté comme ses amis à la difficulté de se procurer des denrées de base dans les commerce locaux (les Almacenes ou épiceries de quartiers) à des prix non prohibitifs. Un phénomène connu dans l’amérique latine comme la “taxe sur la pauvreté” sur des clients de type BoP (Bottom of Pyramid).

Vrac for good

La société s’est développée en lançant une campagne de crowdsourcing en 2015 sur Indiegogo récoltant près 304.000 Euros (soit 331% de montant désiré). Elle a développé sa gamme de produits et ses moyens de distributions. Notamment son tricycle intelligent avec la startup Eneix.

Aujourd’hui Algramo est distribué dans 1400 magasins au Chili et continue à innover : elle a lancé avec Omo d’Unilever des bouteilles de lessives réutilisables équipées de puces RFID autorisant le remplissage et le réapprovisionnement.

 

La prochaine étape ? Soutenu par la Solver Class du MIT, Algramo est actuellement en train effectuer une levée en Série A avec pour objectif de déployer ses solutions de vrac en Amérique Latine et, pourquoi pas ? En Amérique du Nord…