Le PIB selon Robert Kennedy – Umanz

Le PIB selon Robert Kennedy

Le PIB ne tient pas compte de la santé de nos enfants, de la qualité de leur instruction, ni de la gaieté de leurs jeux. Il ne mesure pas la beauté de notre poésie ou la solidité de nos mariages. Il ne songe pas à évaluer la qualité de nos débats politiques ou l’intégrité de nos représentants. Il ne prend pas en considération notre courage, notre sagesse ou notre culture. […].

En un mot, le PIB mesure tout, sauf ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue.

Robert Kennedy.