D'abord le besoin de présence – Umanz

D’abord le besoin de présence

Si l’on me demandait aujourd’hui à quoi on reconnaît l’amour, si je devais établir un diagnostic de l’amour, je dirais :

” D’abord le besoin de présence”.

Je dis bien un besoin, aussi nécessaire, aussi absolu, aussi vital qu’un besoin physique.

La soif de s’expliquer soi et d’expliquer l’autre, car on est tellement émerveillé, voyez-vous, on a tellement conscience d’un miracle, on a tellement peur de perdre cette chose qu’on n’avait jamais espérée, que le sort ne vous devait pas, qu’il vous a peut-être donnée par distraction, qu’à toute heure on éprouve le besoin de se rassurer et, pour se rassurer, de comprendre.

Georges Simenon (Lettre à mon juge)