“Je vous garde pour votre douleur et non pour votre art” – Umanz

“Je vous garde pour votre douleur et non pour votre art”

“Vous pourrez aider à danser les gens qui dansent. Vous pourrez accompagner les acteurs qui chantent sur la scène. Vous gagnerez votre vie. Vous vivrez entouré de musique mais vous ne serez pas musicien. Avez-vous un cœur pour sentir? Avez-vous un cerveau pour penser ? Avez-vous idée de ce à quoi peuvent servir les sons quand il ne s’agit plus de danser ni de réjouir les oreilles du roi ?

Cependant votre voix brisée m’a ému. Je vous garde pour votre douleur, non pour votre art.”

Pascal Quignard, Tous les matins du monde