La démence de l'homme est la sagesse du ciel – Umanz

La démence de l’homme est la sagesse du ciel

« Pip voyait des multitudes d’insectes de corail, dieux omniprésents, qui, du firmament des eaux, soulevaient l’orbe colossal de l’Univers. Il voyait le pied de Dieu posé sur la pédale du métier à tisser le monde, et il le disait, et c’est pourquoi ses compagnons le traitaient de fou. 

Ainsi la démence de l’homme est la sagesse du ciel, et, en s’éloignant de toute pensée humaine, l’homme atteint enfin la pensée divine qui, pour la raison, est absurde et frénétique. C’est pourquoi peine et bonheur sont aussi incompris que Dieu. « 

Herman Melville (Moby Dick)