Il n’y a pas de bonnes et mauvaises décisions – Umanz

Il n’y a pas de bonnes et mauvaises décisions

Combien de fois ai-je entendu cette phrase chez mes amis salariés. “L’année prochaine je ne suis plus là”….Comprenez dans ce boulot sans âme et hyper stressant qu’il détestent…Pourtant… Un an, deux ans, trois ans après ils y sont encore. Toujours là, toujours deçus…” La faute à l’appart, aux emprunts, aux vacances, aux études des enfants bref de plus en plus coincés et de plus en plus malheureux.

Au delà de la peur de la perte, il y a une peur fondée, rationnelle. Mais derrière cette peur qui s’estompe au bout de deux à tois ans -tous les entrepreneurs vous le diront- il y a cette peur irrationnelle mais bien présente, la peur de prendre une mauvaise décision.

La vérité est tout autre…Et elle peut sembler provocante mais la vérité c’est qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décision en soit. Il y a des décisions mal assumées. Si vous êtes une personne normalement compétente et raisonnablement efficace il n’y a aucune raison d’avoir peur à l’avance. D’abord parce que la peur n’est pas constructive, ensuite, parce que vous adapterez.

Oui, vous vous adapterez, vous ferez des erreurs souvent, vous ferez de mauvais choix aussi, vous partirez dans de mauvaises directions, vous serez trop prudent, trop optimiste, vous aurez de mauvais associés. Mais vous avez aussi la capacité de changer de cap, de vous adapter, de réagir. En bref, vous aurez  1000 occasions de prendre de mauvaises décisions et 1000 occasions de les corriger.

Ne nous voilons pas la face, oui l’aventure entrepreneuriale est un risque et oui, 9 entreprises sur 10 réussissent mais aucune aventure ne constitue une occasion ratée. Oui vous pouvez échouer, mais comme le dit Wayne Gretzky un célèbre joueur de Hockey Canadien “ On manque 100% des tirs qu’on en tente pas”… Il y a aussi fort à parier que vous rebondirez vous serez plus expérimenté, plus aguerri, plus expert, bref plus efficace dans un poste salarié comme dans une nouvelle aventure entrepreneuriale.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions, il y a des décisions mal assumées.

Patrick Kervern @pkervern