Réenchanter le futur par Etienne Klein – Umanz

Réenchanter le futur par Etienne Klein

Peut-on encore croire au progrès ? Peut-on avoir le courage et l’optimisme d’inventer le futur ?

Etienne Klein célèbre Physicien s’interrogeait en direct de la scène des Napoléons, sur la disparition progressive de l’idée même de progrès.

Synthèse et perspectives :

“On n’arrête pas le progrès” a changé de sens

“Le dicton on n’arrête pas le progrès a changé de sens” relève Etienne Klein. Autrefois, valeur morale et espérance dans le futur,ce dicton signifie aujourd’hui que nous n’avons plus les capacités de changer le cours de l’histoire et nous avons perdu la maîtrise…

Le mot Progrès disparaît

“Le mot progrès a disparu des discours publics”. Ce mot qui a longtemps été écrit avec une majuscule, ce mot structurant de la modernité chute brutalement entre 2007 et 2012.

“Il a été remplacé par le mot innovation.” Alors que le progrès, vecteur de croyance en l’avenir a longtemps servi pour décrire un arc vers un futur crédible et attractif….”L’idée de progrès nous console de l’état du présent”.

“Croire au progrès c’est accepter de sacrifier du présent personnel pour un futur collectif”.

“Nous avons liquidé l’idée de progrès”

L’objectif de l’Europe à l’horizon 2020 est l’Union de l’innovation en remplacement de la société de la connaissance. Mais l’innovation est pensée dans un temps corrupteur et ne rend pas justice à l’idée de progrès qui elle s’appuie sur un temps constructeur.

Retravailler l’idée de progrès

A-t-on eu raison de remplacer le mot progrès par le mot innovation. Il faut se ré-attacher à l’idée de progrès car l’anagramme de l’idée de progrès c’est : “Le degrés d’espoir” conclut Etienne Klein.

Voir la vidéo d’Etienne Klein