Savoir écouter : plongée attentive dans l’art de l’écoute – Umanz

Savoir écouter : plongée attentive dans l’art de l’écoute

A l’ère de la cacophonie ambiante et du narcissisme exacerbé, l’art de l’écoute attentive et bienveillante ressemble à un art perdu.

Pourtant, savoir écouter s’apprend. L’écoute est même un apprentissage actif

Les plus grands commerciaux vous le diront, un rendez vous où le client parle 70 à 80% du temps est un bon rendez vous.  Pourquoi ? L’un des plus grands intervieweurs au monde Larry King l’explique d’une formule simple et sans détour 

“Je n’ai jamais rien appris pendant que je parlais”

Larry King  

La clé de l’écoute commence d’abord par un acte crucial et moins évident qu’il n’y parait : choisir d’être intéressé. Une attitude qui commence par la posture et le regard. 

Ecouter au delà des mots

Pour se préparer à l’écoute Tony Salvador, Directeur de l’Insight lab  d’Intel recommande ainsi d’accepter de mettre au placard ses idées préconçues, se rendre vulnérable aux nouvelles idées et surtout ouvert aux informations ou aux vérités que l’on ne souhaite pas entendre.

C’est de cette manière que l’on développe une écoute au-delà des mots et que l’on saisit les idées qui ne sont pas exprimées. Voilà aussi pourquoi les sourds sont souvent des écouteurs magnifiques

Ecouter pour comprendre, pas pour répondre

Car il s’agit avant tout d’abord d’écouter pour comprendre  comme nous l’explique si clairement Roy T.Bennet qui nous invite à l’écoute curieuse. 

“Le plus grand problème de la communication est que nous n’écoutons pas pour comprendre. Nous écoutons pour répondre…Quand nous écoutons avec curiosité, nous n’écoutons pas avec l’intention de répondre….Nous écoutons ce qui est derrière les mots ?”…

Roy T. Bennet

 

Saviez vous que le temps moyen d’interruption des médecins était de…18 secondes.

Certains partisans de l’écoute active vous diront qu’il suffit avant tout d’écouter attentivement et retenir pour être capable de reformuler les points saillants de votre interlocuteur.  Mais écouter sans répondre va au delà. 

Ecouter sans répondre, C’est savoir écouter avec une attention totale et sans jugement ou en s’abstenant du désir très performatif (et très masculin) de résoudre le problème exposé à tout prix…Un exercice bien plus difficile qu’on ne le croit :

“L’écoute est un comportement qui consiste à accepter et accueillir l’autre comme une personne, un sujet en développement, qui a de bonnes raisons de ressentir ce qu’il ressent et de penser ce qu’il pense. […] Chacun doit pouvoir reformuler, sans critiquer ou juger, le point de vue qu’il ne partage pas”

Daniel Favre

 

Pratiquer le Deep Listening

L’art de l’écoute peut se perfectionner via des exercices de Deep Listening fréquents dans les écoles de musiques anglo-saxonnes. Vous pouvez par exemple vous entrainer à saisir les nuances entre l’interprétation de la 7ème symphonie de Beethoven, 2ème mouvement par Berstein ou Karajan… Vous pouvez distinguer la suite pour Violoncelle de Bach par Mischa Maisky de celle d’Ophelie Gaillard. Ou si vous préférez le Rap, vous dire que le fameux Sample de Coolio de Gangster’s Paradise de 2010 se retrouvait bien des années avant dans les Tam Tam de l’Afrique d’IAM sorti en 1991.

Écouter avec le cœur

“Bien écouter, c’est exercer activement notre attention, et c’est un véritable travail. C’est parce qu’ils ne s’en rendent pas compte ou ne souhaitent pas faire ce travail que la plupart des gens ne savent pas écouter. Lorsque nous faisons l’effort de communiquer et d’écouter en surmontant l’inertie de notre paresse ou la résistance de la peur, nous progressons d’un pas. Cela représente toujours un effort pénible. Savoir écouter, se concentrer totalement sur quelqu’un d’autre, est une manifestation d’amour au sens le plus large du terme”

Scott Peck

L’écoute c’est donc cet intérêt supérieur de l’esprit qui sait parfois se taire au lieu de dire, qui sait aussi que

“Dans la chambres des malades, 10 cents de compréhension humaine valent 10 dollars de sciences médicale”

Martin H Fischer

Ecouter c’est aussi développer cette écoute intime qui forge les vastes compréhensions, cette capacité à “entendre plus que ce que l’on dit”, une vertu unique chez les êtres rares qu’évoque John Steinbeck

“Son visage en lame de couteau n’avait pas d’âge. Il aurait pu avoir trente ans aussi bien que cinquante. Ses oreilles entendaient plus qu’on ne lui disait, et sa parole lente avait des nuances, non de pensée, mais de compréhension au-delà des pensées.”

John Steinbeck

Peut être alors arriverez vous à cette rare écoute du cœur,  ciment de l’amitié qu’évoque Khalil Gibran dans le prophète : 

“Et quand il ne dit mot que votre cœur ne cesse d’écouter ce qui palpite dans son cœur;

Car en amitié, toute pensée, envie et attente naissent muettes, et se partagent avec une joie discrète.”

Khalil Gibran