Umanz : 22 phrases qui ont fait sens en 2018 – Umanz

Umanz : 22 phrases qui ont fait sens en 2018

Détérioration climatique, polarisition algorithmique, tensions géopolitiques et montée des incertitudes…2018 a apporté au monde une belle dose de VUCA

Voici 22 phrases qui ont fait sens dans un monde de plus en plus complexe :

1- “J’ai la chance dans mes enquêtes de rencontrer ces jeunes adultes, ces ­« enfants du siècle », à différents endroits de la planète, comme à Montréal, Paris, Madrid, Hongkong… Je constate qu’ils ont une énergie très particulière. Bien sûr, il y a de très fortes inégalités internes, mais certains traits communs émergent. C’est une génération éduquée et très critique, qui peut marquer son histoire. Face à l’adversité, elle cherche un nouveau sens et défend une forme d’existentialisme, elle a envie de vivre ce présent, de redonner du sens, sans peur de la mobilité. Si on lui laisse les clés, elle aura des choses à changer.”

Cecile Van de Velde, sociologue, dans Le Monde

2- “Aujourd’hui, le changement climatique, du fait des risques irréversibles qu’il fait courir à la planète comme aux humains, est devenu le bouddha du XXI ème siècle. Il nous oblige à changer radicalement nos stratégies économiques et énergétiques.”

Frederic Joignot

3- “Nous entamons une phase de l’histoire de l’humanité qui impose une transition d’une ampleur supérieure à celle qu’ont vécue nos aînés lorsqu’ils se sont sédentarisés.”

Geneviève Bouche, Futurologue

4- “Les règles essentielles qui structurent désormais notre économie et nos rapports sociaux émanent moins des Parlements que des plateformes numériques[…]Le code est la nouvelle loi, et nous ne faisons pas partie de ceux qui l’écrivent.”

Dr Laurent Alexandre et Olivier Babeau

5- “Internet au final a été conçu non pour donner aux gens l’information dont ils ont besoin mais l’information qu’ils veulent et….tristement, cela fait une énorme différence”.

Mark Manson

6- “Je suis préoccupé par la façon dont fonctionnent les médias sociaux qui sont organisés sur les faiblesses de l’humain et non ses forces.”

Eric Schmidt, Chairman de Google

7- “Si les humains sont des animaux hackables et si nos choix et opinions ne reflètent pas notre livre arbitre, Quel doit être l’objet des politiques ?”

Yuval Noah Harari

8- “ Dans un monde d’information totale, l’essence de l’humain deviendra ce qui n’est pas l’information et l’essence de l’intimité sera dans le partage de ce qui ne peut être partagé sur les réseaux…

Dans un monde de l’ultra-partage ce que nous ne partagerons pas nous définira.”

Stephen Marche

9- “Nous vivons dans l’attention economy : Votre temps c’est l’argent d’un autre”

Vald Dinhu

11 -“Nous sommes en guerre depuis 2003, nous avons vu deux récessions. La vie digitale a changé massivement. Le travail a changé. Tout ce que nous considérons comme normal a changé et personne ne semble avoir confiance dans la capacité des personnes qui gouvernent de leur dire où ils peuvent se placer à l’avenir”.

To Kai Wright, Animateur du célèbre Podcast, The United States of Anxiety

12-  “L’ attente vis à vis des marques est également d’être des forces du bien”

Kimberly Gossard, Agence Mirum

13- “Si je suis membre de ma GenZ et qu’on me voit sur Instagram avec un T shirt d’une marque considérée comme mauvaise ou inamicale. Je paierai un prix social”…Donc je resterai ultra sélectif en terme de marques que je supporte”.

Jamie Gutfreund, global CMO, Wunderman

14- “Peut-être ai-je atterri en plein dans notre modernité : avoir le métier qu’on est, plutôt qu’être le métier qu’on a.”

Gaspard Koenig, Philosophe

15- “Nous vivons l’âge du perfectionnisme, et la perfection est une idée qui tue.”

Will Storr

15- “L’une des maladies du monde moderne est de devoir soutenir ses arguments avec de la data. Si on avait du d’abord compter les gens traversant les rivières à la nage, on aurait jamais construit de ponts.”

Tom Goodwin

16- “C’est devenu difficile d’être créatif. Tout le monde à peur de se tromper donc on se repose sur des études consommateur qui eux-mêmes ne raisonnent qu’en fonction de ce qu’ils connaissent déjà. Or la page blanche ce n’est pas de regarder sur Instagram, c’est de ne rien regarder”

Olivier Saguez, Designer

17- “Rien ne coute plus cher que d’être malheureux”

Tom Goodwin, Publicis

18- Ce n’est que maintenant après une décennie de crise financière que le public américain semble se rendre compte que ce que nous pensions être de la disruption était plus de l’extraction de notre data, notre attention, notre temps, notre créativité, notre contenu, notre ADN, nos maisons, nos villes, nos relations.”

Nitasha Tiku, Wired

19- “Je m’inquiète que le business réduise l’humanité à des nombres”. Je m’inquiète que nous ne mettions trop de focus sur ce qui peut être compté par rapport à ce qui ne le peut pas. Ce qui ne le peut pas fait de nous des humains”

Evan Spiegel, CEO de Snapchat

20- “Un titre est comme un gilet de sauvetage. Si tu en as besoin c’est que tu es déjà en danger”

Jack Malcolm

21- “Ne faites pas confiance a celui qui a une réponse toute faite mais à celui suffisamment courageux pour dire : je ne sais pas.”

Neil Bearden, Harvard Business Review

22-. Et pour finir…La préférée de Umanz : Intraduisible, mais puissante :

“In an age of performative cruelty, kindness is punk as fuck.

Be punk as fuck.”

Daniel Abraham