Umanz Interview. Agathe Wautier (The Galion Project) : éleveuse de licornes  – Umanz

Umanz Interview. Agathe Wautier (The Galion Project) : éleveuse de licornes 

Ancienne d’Orange, Agathe Wautier a créé The Galion Project en 2015 avec Jean Baptiste Rudelle. 

The Galion Project est le Think & Do Tank des Entrepreneurs de la French Tech destiné à produire les licornes de demain. 

A ce stade plus de 300 entrepreneurs ont déjà rejoint The Galion Project.

Elle a accepté de répondre aux questions de la Umanz Interview :

Umanz- Présentez vous sans utiliser de titre ? 

Je suis catalysatrice de synergies entre les entrepreneurs.  Clin d’œil à une série connue, entre eux, ils m’appellent parfois : “Mother of CEO’s”. 

Umanz- Que vouliez vous faire quand vous étiez petite ?

Chanteuse-Danseuse.

Umanz- Qu’est-ce que vos parents vous ont appris ?

Ma mère m’a appris la générosité une qualité qui m’a servie pour l’aspect member centric et personnalisé du Galion. De mon père j’ai retenu la pugnacité, l’acharnement et le sens du travail. L’idée de ne jamais rien lâcher.

Umanz- Quel est votre meilleur moment professionnel ?

Certainement ce moment magique, le dernier soir du premier week-end de Kitesurf que j’ai organisé avec les Entrepreneurs, quand nous n’étions pas encore le Galion et qu’autour du feu, en jouant de l’harmonica, on s’est demandé comment continuer l’aventure.

Umanz- A quoi avez vous renoncé ?

J’ai du mal à renoncer..Je ne renonce pas à grand chose à dire vrai. J’ai du renoncer à mon espace à moi, aux moments pour moi encore plus depuis que ma famille s’agrandit.

Umanz- Que feriez vous si vous deviez changer de métier ?

Je ferais de l’humanitaire.

Umanz- Quelle leçon de vie aimeriez vous transmettre à vos enfants ?

Faites tout pour rester vous mêmes. Croyez en vous, en vos rêves et soyez les meilleurs dans ce que vous faites, peu importe ce que vous faites. 

Umanz- Une lecture qui vous a bouleversée ?

“Petit Pays” de Gaël Faye, toute la tendresse de l’enfance face à la fatalité et la brutalité des choses.

Umanz- Qu’est ce que vous ne savez pas faire?

Tellement de choses…Je ne sais pas lâcher prise.

Umanz- Qu’avez vous appris cette année ?

À commencer à lâcher prise, justement. Sortir du contrôle et déléguer. 

Umanz- Qu’est-ce qui vous inquiète ?

Le manque de sens. Les grands de ce monde ou ces grands managers qui refusent de se remettre en question alors que l’on sent qu’on est au bout d’un système et que la jeune génération crie son désespoir.  

Umanz- Qu’est-ce qui vous rend optimiste ?

Cette nouvelle génération qui justement ne veut plus de ce système et qui bouscule l’ordre établi. Les entrepreneurs qui font bouger les lignes et qui ont une foi infinie dans leur capacité à changer le monde. Qui font avancer des sujets qui nous tiennent à cœur comme l’égalité homme-femme, l’inclusivité, la diversité. 

Umanz- Quelle est votre phrase préférée ?

Cette citation de Voltaire qui m’a toujours accompagnée : “Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez le dire.”

Umanz- Quels sont vont vos futurs projets pour le Galion Project ?

Structurer, garder le cap et apporter encore plus du sens dans le Galion. On réfléchit à créer des formations et pourquoi pas une Galion School pour les entrepreneurs de la Tech.