Nous ne mesurons plus les hommes comme les êtres humains – Umanz

Nous ne mesurons plus les hommes comme les êtres humains


En d’autres mots, nous ne mesurons plus les hommes comme les êtres humains, mais comme les pièces efficaces d’une vaste machine mathématique sans autre but ni raison que l’accroissement de la précision et de la rentabilité de ses propres mouvements inutiles et stériles. Voilà pourquoi l’avènement inévitable de la nouvelle aristocratie de l’âge de la machine, composée de dirigeants mentalement supérieurs, ne me donne aucun espoir d’une civilisation renouvelée. Cette future aristocratie – dont les pionniers sont déjà parmi nous, personnalisés comme ils le sont par les industriels comme Ford, Firestone, Rockefeller, Stinnes, Lever, etc., etc. – sera uniquement celle de la richesse, de la splendeur, du pouvoir, de la vitesse, de la quantité et des responsabilités; car ayant été fondée sur l’acquisition et l’industrie, elle tirera naturellement tous ses courants affectifs de cet idéal vide de sens constitué par la taille, la mesure, le précision et l’activité pour l’activité… l’idéal grossier du FAIRE, par opposition à l’idéal civilisé de l’ÊTRE.

Howard Philipps Lovecraft (Lettres de 1929 – Juillet à Décembre)