La Tech for Good par McKinsey : 5 points à retenir – Umanz

La Tech for Good par McKinsey : 5 points à retenir

La technologie n’est ni bonne ni mauvaise en soi mais peut avoir des conséquence positives ou négatives. Toute mise en oeuvre d’une technologie peut être utile et néfaste, parfois chez la même personne.

Or la technologie ne change pas la vie toute seule, les décideurs économiques et politiques doivent accompagner son développement.

Quels peuvent être les impacts de la smart automation et de l’intelligence artificielle sur le bien être des citoyens et des sociétés ? Mc Kinsey a analysé plus de 600 cas d’introduction de nouvelles technologies et a pu en mesurer les effets en termes économiques mais aussi sociétaux.

A l’ocasion de Vivatech, Eric Hazan de McKinsey présentait son rapport et ses réflexions holistique sur la Tech for Good.

Synthèse et 5 points à retenir :

1- La technologie génère des impacts positifs en terme de bien être, santé, durée de vie et croissance économique

2- Ses effets en termes de biais, d’éthique, de discrimination et de disruption, d’égalité homme/femmes et d’emploi doivent être évalués et modérés.

Il a été également démontré que l’intensification de la productivité induite par la technologie pouvait avoir des conséquences sur le stress au travail.

Toute disruption technologique de masse crée des frictions et des impacts à long terme pour les travailleurs les moins qualifiés et des défis majeurs de ré-allocation de ressources.

Parallèlement, l’accroissement des inégalités et la polarisation salariale a des effets direct sur la  chute de la confiance accordée aux gouvernement.

3-  En matière de Tech for Good : 6 thèmes et priorités majeures doivent retenir l’attention des politiques et des décideurs économiques :

  • La sécurité de l’emploi
  • Les conditions de vies matérielles
  • La santé
  • L’éducation
  • L’environnement
  • L’égalité d’accès à l’emploi

4-  Sur ces 6 thèmes : 3 socles technologiques majeurs recèlent le plus grand impact de “tech for Good. “

  • Data et AI
  • Plateformes et Connectivité
  • La Robotique

Les autres techs à impact sont :  L’IOT, La clean tech, la BioTech, La réalité virtuelle, la fabrication digitalisée.

En termes d’impacts environnementaux, la technologie est responsable de 8% de la consommation électrique mondiale. Elle peut aussi avoir un impact massif en matière d’environnement. Dans les grandes zones urbaines un système de gestion de trafic piloté par l’Intelligence artificielle peut diminuer la pollution de 3 à 15%.

De même, la généralisation des énergies renouvelables et l’amélioration de l’efficacité énergétique (smart building, smart grid) pourraient diminuer de 76% les émissions de CO2 selon l’Agence Internationale de l’Energie.

5- Dans le futur, le rôle des CEO et des Comex sera de manager pro-activement la transition technologique. L’intégration de l’AI et de l’automatisation doit être faite dans un objectif d’innovation plus que de diminution des coûts. Dans ce cadre, la gestion et le re-skilling des talent constitueront de véritables avantages compétitifs.

La technologie peut donc être une source de bien. McKinsey estime toutefois qu’en raison  des investissements d’infrastructure et d’éducation, une coopération étroite entre les gouvernements et les décideurs économiques sera déterminante.

Pour aller plus loin : Lire l’intégralité de l’étude Mc Kinsey sur la Tech for Good.