L'esprit du débutant – Umanz

L’esprit du débutant

C’est à la fois un regard, une énergie et une innocence. Qu’est-ce que l’esprit du débutant ? Quelles sont ses racines ? Et comment le ranimer ?

Plus qu’un état d’esprit, c’est un art oublié. 

L’esprit du débutant, le moine Zen Shunryu Suzuki en parle avec élégance sous le nom de Soshin représenté par l’idéogramme suivant :

Pour lui l’esprit du débutant est le préalable à toute les ouvertures il démarre donc par des questions.

“Dans l’esprit du débutant, il y a beaucoup de possibilités, mais dans celui de l’expert, il y en a peu.”

Shunryu Suzuki

L’esprit du débutant démarre par des questions : “Et si ?” ou “Peut-être que ?”

L’esprit du débutant est aussi une posture d’humilité. C’est une merveilleuse permission que l’on s’accorde : celle d’avoir l’air idiot, celle d’être ridicule. Mais cela permet de poser des questions infinies. Pensez à la question fondatrice d’Einstein qui a hanté son adolescence “Qu’est-ce que ça ferait de chevaucher un éclair ?”

L’étincelle d’enfance

Ressusciter l’esprit du débutant c’est donc savoir retrouver cette étincelle d’enfance. Celle qui fait qu’un bébé tombe 17 fois par heure et se relève inlassablement. 

C’est aussi l’art de poser non seulement des questions stupides mais des tonnes de questions, un enfant de 4 ans pose en moyenne 390 questions par jour.

En bref, tout faire pour garder ouvert ce “Canal de disponibilité psychique” dont parle Carl Jung 

“Si je proclame une croyance, je dis en fait que je ne suis plus capable d’apprendre et de m’adapter à de nouvelles informations dans ce domaine particulier, car mes réseaux neuronaux se sont enfermés dans un schéma fixe et ne peuvent pas changer, quelles que soient les expériences nouvelles ou contradictoires qui me parviennent.”  

Carl Jung

C’est précisément pour cela qu’une ressource indispensable dans l’esprit du débutant est donc sa capacité à “Suspendre le jugement”. Elle rejoint l’insight profond de Thomas Kuhn sur l’innovation scientifique souvent née de personnes plus jeunes ou exerçant dans des champs périphériques.

 La joie : ingrédient magique

Parce qu’elle est rare, la joie est l’ingrédient secret qui vient compléter l’humilité, les questions ouvertes et l’étincelle d’enfance. C’est la joie que revendique Dr Govindappa Venkataswamy qui a permis guéri, grâce à une méthode inédite, des millions d’indiens de la cataracte.

C’est cet enthousiasme que revendique Aldous Huxley : 

“Le secret du génie est de porter l’esprit de l’enfant jusqu’à âge avancé ce qui signifie de ne jamais perdre son enthousiasme.”

Aldous Huxley

 

L’Einstellung Effect

Porter haut l’esprit du débutant permet d’éviter L’Einstellung effekt – ou « effet d’attitude » : cette tendance humaine qui sclérose beaucoup d’entreprise et qui fait que toute une organisation s’accroche à une solution compliquée déjà expérimentée, même si une solution plus simple existe.

L’effet Einstellung est-il répandu ? D’après les études effectuées par Gary Hamel seul 1 employé sur 10 se sentait aujourd’hui libre de proposer de nouvelles idées et innovations dans son entreprise.

L’hypervigilance du nouveau

Quand vous êtes nouveau et que vous arrivez dans une cour de récréation, quand vous découvrez un pays ou une ville inconnue vous êtes en état d’hyper-vigilance. Cet état propice est l’une des armes secrètes du débutant. Et c’est pour cela que l’expert doit retrouver cet état d’hyper vigilance surtout lorsqu’il a affaire à un débutant. 

C’est d’ailleurs la grande leçon de Mark Twain dans son allégorie du “Meilleur épéiste du monde”

” Certaines choses peuvent battre l’intelligence et la vision. La maladresse et la stupidité le peuvent. Le meilleur épéiste au monde n’a pas besoin de craindre le deuxième meilleur épéiste au monde; non, la personne dont il doit avoir peur est un antagoniste ignorant qui n’a jamais eu d’épée à la main auparavant; il ne fait pas ce qu’il devrait faire et l’expert n’est donc pas préparé pour lui; il fait ce qu’il ne doit pas faire; et souvent il attrape l’expert et le tue sur place.”

Mark Twain

L’indifférence à l’échec

L’esprit du débutant c’est aussi développer non pas le goût de l’échec mais l’indifférence à l’échec. Pour cela, le débutant saura à la fois dégonfler ses ressentis face à l’échec (le fameux : “J’ai peur du Non Versus J’ai peur d’échouer” ), sortir de sa zone de confort et voir chaque échec comme un progrès (Edison a testé pas moins de 6000 filaments pour son ampoule). Les plus courageux développeront également une “curiosité des échecs célèbres”.

In fine, le graal pour le débutant c’est la découverte, la joie de se renouveler, le sentiment de plénitude qui habite le fameux “Eureka Feeling”  cet état propice de “fascination curieuse” qui fait disparaître tous sentiments négatifs.

“Nothing much could happen
Nothing we can’t shake
Oh, we’re absolute beginners
With nothing much at stake”

David Bowie. Absolut Beginners

 

Les grands découvreurs, les inventeurs et les grands artistes sont là pour nous livrer le dernier et plus grand enseignement de l’esprit du débutant : Il n’y a pas d’âge pour redevenir débutant.

“Tout l’intérêt de l’art se trouve dans le commencement. 

Après le commencement, c’est déjà la fin. ” 

Pablo Picasso 

Pour aller plus loin, découvrez nos ateliers ainsi que la keynote sur l’esprit du débutant à destination des dirigeants et des entreprises.