Et si l’on parlait des travailleurs de la Gig economy ? – Umanz

Et si l’on parlait des travailleurs de la Gig economy ?

Même si l’indépendance donne un nouveau sens de soi, ces nouveaux trapézistes sont aussi des précaires, il ont aussi besoin de piliers. Selon une étude de Gianpiero Petriglieri ces quatre piliers sont : le lieu de travail, les routines, le sens et les gens.