12 leçons de vie (et d'écriture) par Anne Lamott – Umanz

12 leçons de vie (et d’écriture) par Anne Lamott

 

« Nous sommes un mélange d’anticipation joyeuse et de terreur. »

Vulnérable, drôle authentique et profonde l’écrivaine Anne Lamott livre ses leçons de vie dans un Ted pas comme les autres.

Des vérités sensibles, réjouissantes et surtout sans filtre :

1- Toute vérité est un paradoxe

« La première chose, la plus vraie est que toute vérité est un paradoxe. La vie est à la fois un don précieux, inimaginablement beau et la vie est impossible ici, du côté du réel.

C’est un piètre assortiment pour ceux d’entre nous qui sont nés extrêmement sensibles. Elle est tellement dure et bizarre que nous nous demandons parfois si ce n’est pas une blague. Elle est à la fois pleine de douceur déchirante et de beauté, de pauvreté extrême, d’inondations, de bébés, d’acné et de Mozart, tout cela mélangé ensemble. »

2- Débranchez et rebranchez

Presque tout fonctionne à nouveau si vous le débranchez quelques minutes.

….Vous y compris…

3- Les autres ne vous aideront pas (durablement)

Il n’y a presque rien à l’extérieur qui vous aidera de façon durable, sauf si vous attendez un organe. 

Vous ne pouvez pas acheter, atteindre ni planifier la sérénité et la tranquillité d’esprit. C’est la pire des vérités et je la déteste profondément. Mais il s’agit d’ un travail intérieur, nous ne pouvons pas engendrer la paix, une amélioration durable pour les gens que nous aimons le plus au monde. Ils doivent trouver leurs façons de faire, leurs propres réponses.

4- Tout le monde a un grain

Tout le monde est perturbé, brisé, en sueur et effrayé, même ceux qui semblent les plus sains d’esprit. 

Ils vous ressemblent bien plus que vous ne le croyez alors essayez de ne pas comparer votre intérieur avec l’extérieur des autres. Cela ne fera qu’empirer votre état.

…Si régler les problèmes, sauver ou essayer de venir en aide est futile, le soin radical de soi est prodigieux et il irradie autour de vous l’atmosphère, comme une brise d’air frais. 

C’est un énorme cadeau fait au monde. Et quand les gens répondent en disant : « Elle est imbue d’elle-même », souriez obliquement comme Mona Lisa et faites vous une tasse thé.

5- Le chocolat noir à 75% n’est pas vraiment un aliment.

Il vaut mieux l’utiliser comme appât dans les pièges à serpents ou pour équilibrer les pieds de chaises bancales. A la base, Il ne devrait jamais  être envisagé comme un aliment.

6- Ecrivez

Tous les écrivains que vous connaissez écrivent d’atroces premiers brouillons, mais ils gardent leurs fesses sur la chaise. C’est le secret de la vie. 

C’est probablement la différence principale entre vous et eux. Ils le font. Ils le font en accord tacite avec eux-mêmes. Ils le font par dette d’honneur. Ils racontent les histoires qui les traversent jour après jour, petit à petit.

Vous allez vous sentir très mal si vous vous réveillez un jour et n’avez jamais écrit cette chose qui fait vibrer votre corde sensible : vos histoires, souvenirs, visions et chansons – votre vérité, votre version des choses – avec vos propres mots.

C’est tout ce que vous avez à nous offrir et c’est pour cela que êtes venu au monde.

7- Etre publié et avoir du succès sont des choses dont il faut se remettre

Leur arrivée tue autant que leur absence. Elle vous blessera, vous endommagera et vous changera de façons inimaginables. Les gens les plus vils et mauvais que j’ai jamais connus sont des écrivains qui ont eu d’énormes best-sellers. 

Et pourtant, pour en revenir à la leçon n° 1, toute vérité est un paradoxe, c’est aussi un miracle de voir votre travail publié, que vos histoires soient lues et entendues. 

Essayez de vous sortir gentiment du fantasme selon lequel la publication vous guérira, que cela emplira les trous de gruyère qu’il y a en vous. 

La publication ne le peut pas. Mais l’écriture le peut.

8- La famille c’est dur…mais…

La famille, c’est dur, dur, dur, peu importe à quel point elle vous la chérissez et qu’elle vous surprend. A nouveau, se référer à la leçon numéro un.

Aux réunions de famille quand vous avez soudainement envie de meurtre ou de suicide. Souvenez-vous que c’est de toutes les façons un miracle que chacun d’entre nous, spécifiquement, ait été conçu et soit né. 

La terre est l’école du pardon. Cela commence en se pardonnant soi-même et ensuite vous pouvez envisager la table du dîner familial. Au moins, vous pouvez faire ce travail avec un pantalon confortable.

9- La nourriture 

Essayez de faire un peu mieux. Je pense que vous voyez ce que je veux dire…

10- La grâce est un lubrifiant spirituel

…Ou une bouée de piscine. Le mystère de la grâce est que dieu aime Henry Kissinger et Vladimir Putin et moi tout autant qu’Il ou Elle aime votre nouveau né. Allez comprendre…

La grâce vous trouve exactement où vous êtes mais n’a pas à vous laisser dans l’état où elle vous a trouvé. 

La grâce ne ressemblera pas à Casper le gentil fantôme, malheureusement. Mais le téléphone sonnera ou un courrier arrivera et, contre toute attente, vous retrouverez votre sens de l’humour. 

…Le rire est de la sainteté en barre. Il nous aide à respirer encore et encore, nous fait nous retrouver et nous donne la foi en la vie et en l’autre. 

Souvenez-vous, la grâce arrive toujours en dernier.

11- Dieu c’est la bonté 

Ce n’est vraiment pas si effrayant. Cela signifie le divin ou une intelligence aimante et animée comme nous l’a enseigné « le muffin cosmique »

…On peut piéger des abeilles au fond d’une bouteille sans couvercle car elles ne lèvent pas les yeux, elles avancent droit donc en se cognant amèrement aux murs de verre. Sortez. Levez les yeux. C’est le secret de la vie.

12- La mort : wow et aïe…

Il est si dur de supporter la mort des quelques personnes sans qui vous ne pouvez pas vivre. 

Vous ne vous remettrez jamais de ces pertes et malgré ce qu’on dit, vous n’êtes pas censé vous en remettre. 

Nous chrétiens aimons voir la mort comme un changement de domicile majeur mais, dans tous les cas, la personne vivra toujours dans votre cœur si vous ne le fermez pas.

 Leonard Cohen l’a dit : «Il y a une fissure en chaque chose, c’est ainsi que la lumière peut rentrer». C’est ainsi que nous sentons nos proches à nouveau pleinement en vie.

…Alors sachez que ces personnes vous feront encore rire aux éclats aux moments les plus incongrus, et c’est la grande bonne nouvelle. Mais leur absence sera aussi pour vous un cauchemar nostalgique qui durera toute votre vie. Le chagrin et les amis, le temps et les larmes vous guériront dans une certaine mesure.