Quitter son job ? 9 choses à faire avant de claquer la porte – Umanz

Quitter son job ? 9 choses à faire avant de claquer la porte

L’aventure est tentante, et il n’existe pas de pilules sur le marché pour effacer la lassitude, les petites scories et les grandes frustrations générées par une organisation.

Quitter son job est une perspective souvent rose mais plus compliquée à mettre en pratique :

Voici 9 choses à faire ou à considérer avant de claquer la porte…Définitivement :

1- Examinez vos motivations : assurez vous de trouver des réponses pertinentes et détaillées aux 6 questions avant de changer de vie de Dan Sulivan  

2- Explorez (une dernière fois) avec les RH les possibilités d’évolution même et surtout transversales dans la société.

3- Examinez la possibilité d’un “side Gig”. Vous n’avez pas à quitter votre job. Vous pouvez travailler en parallèle de votre fonction actuelle dans quelque chose qui vous passionne et viendra combler le manque d’intérêt de votre quotidien.

4- Faites le plein d’offres et d’opportunités en amont de votre départ. Inversez le schéma de l’offre et de la demande car, par un phénomène étrange, de nombreuses offres d’emploi se tarissent lorsque vous n’êtes plus en poste.

5- Travaillez votre projet professionnel : identifiez plusieurs clients ou plusieurs associés en amont du grand départ

6- Lisez et Relisez attentivement les conseils d’Elisabeth Gilbert sur la différence en  job, hobby et passion

7- Economisez et prenez le temps d’accumuler un pécule suffisant pour financer votre transition vers une aventure entrepreneuriale ou un emploi de rêve.

8- L’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs. Avant d’examiner d’autres prairies faites vous la promesse d’interroger au moins 3 professionnels du secteur, de la boite ou du job envisagé.

9- Aucun mouvement n’est irréversible. Si vous avez encore de l’affection pour votre organisation ménagez vous une porte de rentrée après la porte de sortie. Les erreurs sont l’occasion d’un bel apprentissage et tous les retours ne sont pas piteux. Revenir dans sa société porte désormais un nom les “boomerang employees”.

Tout est dans l’élégance des gestes de départ. Si vous étiez apprécié, vous pourriez même obtenir une promotion.