Les 68 conseils de vie de Kevin Kelly, fondateur de Wired – Umanz

Les 68 conseils de vie de Kevin Kelly, fondateur de Wired

Credits Illustration Oleg Tischenkov – visit Olegti.com

Kevin Kelly, est le légendaire rédacteur en Chef et fondateur de Wired. À l’occasion de son 68ème anniversaire, il y a quelque jours il a publié ses 68 conseils de vie

Il a accepté avec élégance d’autoriser Umanz à les traduire et les publier : 

– Apprenez de ceux avec qui vous n’êtes pas d’accord, ou même qui vous offensent. Voyez si vous pouvez trouver des vérités dans ce qu’ils croient.

– L’enthousiasme vaut 25 points de QI.

– Exigez toujours un délai. Un délai élimine le superflu et l’ordinaire. Il vous empêche d’essayer de rendre quelque chose parfait, donc vous devez rendre quelque chose de différent. Différent, c’est mieux.

– N’ayez pas peur de poser une question qui peut sembler stupide parce que, dans 99 % des cas, tout le monde pense à la même question et est trop gêné pour la poser.

– Être capable de bien écouter est un super pouvoir. Tout en écoutant une personne que vous aimez, continuez à lui demander “Y a-t-il plus ?”, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien.

– Un objectif de valeur consiste pendant un an à en apprendre suffisamment sur un sujet pour que vous ne puissiez pas croire à quel point vous étiez ignorant un an plus tôt.

– La gratitude débloquera toutes les autres vertus et c’est quelque chose que vous pouvez améliorer.

– Offrir un repas à une personne ne rate jamais son but et c’est si facile à faire. C’est un moyen efficace de retrouver de vieux amis et de se faire de nouveaux amis.

– Ne vous fiez pas à la colle tout usage.

– En faisant régulièrement la lecture à vos enfants, vous vous rapprocherez d’eux et stimulerez leur imagination.

– N’utilisez jamais une carte de crédit pour le crédit. Le seul type de crédit, ou de dette, qui soit acceptable est de s’endetter pour acquérir quelque chose dont la valeur d’échange est extrêmement susceptible d’augmenter, comme dans une maison. La valeur d’échange de la plupart des choses diminue ou disparaît au moment où vous les achetez. Ne vous endettez pas auprès des perdants.

Les pros sont des amateurs qui ont su triompher avec grâce de leurs erreurs.

– Les affirmations extraordinaires demandent des preuves extraordinaires pour être crédibles.

– Ne soyez pas la personne la plus intelligente de la pièce. Fréquentez des personnes plus intelligentes que vous et apprenez d’elles. Mieux encore, trouvez des personnes intelligentes qui ne seront pas d’accord avec vous.

– Règle de 3 de la conversation. Pour en arriver à la vraie raison, demandez à une personne d’aller plus loin que ce qu’elle vient de dire. Et encore, et encore. La troisième réponse est la plus proche de la vérité.

– Ne soyez pas le meilleur. Soyez le seul.

– Tout le monde est timide. Les autres attendent que vous vous présentiez, que vous leur envoyiez un e-mail, que vous leur demandiez un rendez-vous. Faites-le.

– Ne le prenez pas personnellement quand quelqu’un vous oppose un refus. Supposez qu’ils sont comme vous : pris, occupés, distraits. Réessayez plus tard. Il est étonnant de constater à quel point un deuxième essai fonctionne souvent.

– Le but d’une habitude est de soustraire une action de la tergiversation. Vous ne dépensez plus d’énergie à décider de le faire ou pas. Vous le faites, tout simplement. Les bonnes habitudes peuvent être de de dire la vérité ou d’utiliser du fil dentaire.

– La célérité est un signe de respect.

– Lorsque vous êtes jeune, passez au moins de six mois à un an à vivre dans la pauvreté, à posséder le moins possible, à manger des haricots et du riz dans une minuscule pièce ou une tente, pour faire l’expérience de ce que pourrait être votre “pire” mode de vie. Ainsi, chaque fois que vous devrez prendre un risque à l’avenir, vous n’aurez pas peur du pire scénario.

– Faites-moi confiance : Il n’y a pas de “eux”.

– Plus vous vous intéressez aux autres, plus ils vous trouvent intéressant. Pour être intéressant, il faut être intéressé.

– Optimisez votre générosité. Personne sur son lit de mort n’a jamais regretté de donner trop.

– Pour faire quelque chose de bien, il suffit de le faire. Pour faire quelque chose de grand, il suffit de le refaire, de le refaire et de le refaire. Le secret pour faire de belles choses, c’est de les refaire.

– La règle d’or ne vous fera jamais défaut. Elle est le fondement de toutes les autres vertus.

– Si vous cherchez quelque chose dans votre maison, et que vous le trouvez enfin, quand vous en l’avez, ne le remettez pas là où vous l’avez trouvé. Remettez-le là où vous l’avez cherché pour la première fois.

– Économiser et investir de l’argent sont deux bonnes habitudes. Investir de petites sommes régulièrement pendant plusieurs décennies sans hésiter est l’une des voies vers la richesse.

– Faire des erreurs est humain. Prendre la responsabilité de ses erreurs est divin. Rien n’élève une personne plus que d’admettre rapidement ses erreurs et d’en assumer la responsabilité personnelle, puis de les corriger équitablement. Si vous faites une erreur, avouez-la. Il est étonnant de constater à quel point cette vertu est puissante.

– Ne rentrez jamais dans une guerre terrestre en Asie.

– Vous pouvez être obsédé par le service à vos clients/votre audience/ ou vous pouvez être obsédé par le fait de battre la concurrence. Les deux fonctionnent, mais des deux, l’obsession pour vos clients vous mènera plus loin.

– Pointez-vous. Continuez à être présent. Quelqu’un qui a réussi a dit : 99 % du succès est d’être présent.

– Séparez les processus de création et d’amélioration. Vous ne pouvez pas écrire et éditer, ou sculpter et polir, ou faire et analyser en même temps. Si vous le faites, l’éditeur arrête le créateur. Pendant que vous inventez, ne sélectionnez pas. Pendant que vous dessinez, n’inspectez pas. Pendant que vous écrivez le premier jet, ne réfléchissez pas. Au commencement, l’esprit du créateur doit être libéré de tout jugement.

– Si vous n’échouez pas de temps en temps, vous ne faites que longer les côtes.

– La vérité la plus contre-intuitive de l’univers est peut-être que plus vous donnez aux autres, plus vous en obtiendrez. Comprendre cela, c’est le début de la sagesse.

– Les amis valent mieux que l’argent. Presque tout ce que l’argent peut faire, les amis peuvent faire mieux. À bien des égards, un ami qui possède un bateau est mieux que de posséder un bateau.

– C’est vrai : il est difficile de tromper un honnête homme.

– Lorsqu’un objet est perdu, il se cache dans 95 % des cas à portée de main de l’endroit où il a été vu pour la dernière fois. Cherchez dans tous les endroits possibles dans ce rayon et vous le trouverez.

– Vous êtes ce que vous faites. Pas ce que vous dites, pas ce que vous croyez, pas comment vous votez, mais ce à quoi vous consacrez votre temps.

– Si vous perdez ou si vous oubliez d’apporter un câble, un adaptateur ou un chargeur, demandez à votre hôtel. La plupart des hôtels ont maintenant un tiroir rempli de câbles, d’adaptateurs et de chargeurs que d’autres ont laissés derrière eux, et ont probablement celui qui vous manque. Vous pouvez souvent le garder après l’avoir emprunté.

– La haine est une malédiction qui n’affecte pas les personnes visées. Elle ne fait qu’empoisonner celui qui hait. Elle libère la rancune comme un poison.

– Il n’y a pas de limite au mieux. Le talent est distribué inéquitablement, mais il n’y a pas de limite à ce que l’on peut améliorer par rapport à une situation initiale.

– Préparez-vous : Lorsque vous aurez terminé à 90 % un grand projet (une maison, un film, un événement, une application), le reste de la myriade de détails prendra un second 90 %.

– Lorsque vous mourrez, vous n’emportez absolument rien avec vous, sauf votre réputation.

– Avant d’être vieux, assistez à autant d’enterrements que vous pourrez supporter et écoutez. Personne ne parle des réalisations du défunt. La seule chose dont les gens se souviennent, c’est le genre de personne que vous étiez pendant vos réalisations.

– Pour chaque dollar que vous dépensez pour l’achat d’un objet important, attendez-vous à payer un dollar en réparation, entretien ou débarras jusqu’à sa fin.

-Tout ce qui est réel commence par la fiction de ce qui pourrait être. L’imagination est donc la force la plus puissante de l’univers, et un talent que vous pouvez améliorer. C’est la seule compétence dans la vie qui gagne à ignorer la connaissance.

– Quand une crise ou une catastrophe frappe, ne la gâchez pas. Pas de problèmes, pas de progrès.

– En vacances, allez d’abord à l’endroit le plus éloigné de votre itinéraire, en contournant les villes. Vous profiterez au maximum du choc de l’altérité de l’endroit isolé, puis, au retour, vous apprécierez le confort familier d’une ville.

– Lorsque vous recevez une invitation à faire quelque chose à l’avenir, demandez-vous si vous l’accepteriez si elle était prévue demain ? Peu de promesses passeront ce filtre de l’immédiateté.

– Ne dites rien sur quelqu’un dans un mail que vous ne seriez pas à l’aise de lui dire directement, car il finira par le lire.

– Si vous avez désespérément besoin d’un emploi, vous n’êtes qu’un problème de plus pour un patron ; si vous pouvez résoudre bon nombre des problèmes que le patron a en ce moment, vous êtes engagé. Pour être embauché, pensez comme votre patron.

– L’art est dans ce que vous laissez de côté.

– Acquérir des choses vous apportera rarement une profonde satisfaction. L”expérience si.

– Règle 7 de la recherche. Vous pouvez tout découvrir si vous êtes prêt à franchir sept niveaux. Si la première source à laquelle vous vous adressez ne sait pas, demandez-lui à qui vous devez vous adresser ensuite, et ainsi de suite. Si vous êtes prêt à aller jusqu’au 7ème interlocuteur, vous obtiendrez presque toujours votre réponse.

– Comment s’excuser : rapidement, précisément, sincèrement.

– Ne répondez jamais à une sollicitation ou à une proposition téléphonique. L’urgence est un déguisement.

– Lorsque quelqu’un est méchant, grossier, haineux ou méchant avec vous, faites comme s’il était malade. Cela permettra d’avoir plus facilement de l’empathie à son égard, ce qui peut atténuer le conflit.

– En éliminant le désordre, vous faites de la place pour vos vrais trésors.

– Vous ne voulez vraiment pas être célèbre. Lisez la biographie de toute personne célèbre.

– L’expérience est surestimée. Lors de l’embauche, engagez pour l’aptitude, formez pour les compétences. La plupart des choses vraiment étonnantes ou formidables sont faites par des personnes qui les font pour la première fois.

– Des vacances + un désastre = une aventure.

– Acheter des outils : Commencez par acheter les outils les moins chers que vous pourrez trouver. Améliorez ceux que vous utilisez souvent. Si vous finissez par utiliser un outil pour un travail, achetez le meilleur que vous pouvez vous payer.

– Apprenez à faire une sieste de 20 minutes sans vous sentir gêné.

– Faire ce qui vous plaît est une recette paralysante si vous ne savez pas ce qui vous passionne. Une meilleure devise pour la plupart des jeunes est “Maîtrisez quelque chose, n’importe quoi”. En maîtrisant une chose, vous pouvez évoluer vers des développements de cette expertise qui vous apportent plus de joie, et finalement découvrir où se niche l’extase..

– Je suis certain que dans 100 ans, une grande partie de ce que je considère comme vrai aujourd’hui se révélera être faux, peut-être même embarrassant, et j’essaie vraiment d’identifier ce sur quoi je me trompe aujourd’hui.

– A long terme, l’avenir est décidé par les optimistes. Pour être un optimiste, vous n’avez pas à ignorer les nombreux problèmes que nous créons ;vous devez juste imaginer comment améliorer notre capacité à les résoudre.

– L’univers conspire dans votre dos pour faire de vous un succès. Ce sera beaucoup plus facile à faire si vous adoptez cette pronïa *.


* La pronoïa est, pour une personne, le sentiment qu’il existe une conspiration pour son bien. Elle s’oppose en cela à la paranoïa. (Source Wikipedia)