Le pouvoir des questions  – Umanz

Le pouvoir des questions 

Il n’y a rien de plus puissant qu’une question pour tisser des liens inédits entre êtres humains. Les questions font sens et nous rapprochent des autres et de nous-même.

A l’heure où TED ne compte pas moins de 10 keynotes sur la question des questions. voici une plongée ouverte comme un point d’interrogation dans l’art délicat et nuancé des questions : celui de demander avant d’affirmer…

Les questions créent la connexion, suscitent l’action, inspirent la destinée nous rapelle Steve Aguirre, consultant en leadership   

La peur et l’insécurité peuvent assécher les questions rappelle-t-il. Ce sont des tueurs de curiosité. Il note par ailleurs que les médias sociaux ne sont souvent que des échanges de déclarations, “des compétitions de monologues” rarement, des échanges de questions…

 

Pour lui, les questions les plus puissantes sont : “quelles sont les questions qui vous animent ?” et “quelle est votre grande interrogation dans la vie ?

La question sur les questions

Le penseur Mike Vaughan lui s’est posé une question “ Pourquoi les gens ne sont pas aussi créatifs ou innovants qu’on pourrait le souhaiter ?”. Il s’est vite rendu compte que l’on donnait aux gens du prêt-à-penser mais qu’on ne leur apprenait pas : “comment penser”. Et qu’il y a t-il dans le Comment Penser ? il y a la possibilité d’apprendre à apprendre et plus précisément apprendre, ré-apprendre et désapprendre à l’aide des questions.

Ayant fait passer plusieurs professionnels de haut niveau à travers des simulations de computer science il a réalisé que les top performers ceux qui excellaient à “Comment penser” avaient développé une capacité inédite à poser de bonnes questions.

Suspension de jugement et deep questionning

In Fine, le super pouvoir de ces top performers était leur capacité de “suspendre suffisamment longtemps leur perspective” pour comprendre celle d’un autre personne.

L’autre talent était celui de poser des questions permettant d’aller en profondeur, de générer des idées inédites et de la pensée profonde. Des questions qui constituaient autant d’ouvertures à l’action car elles ouvraient un océan de possibilités. 

Le pouvoir du deep questioning tient aussi au choix des mots précise le chercheur : “il y a un océan de différence entre “que devons nous faire ?” qui ferme les possibilités et “que pouvons nous faire ?” qui les ouvre.”

Son conseil pour poser les bonnes questions : “Esssayer de comprendre avant d’être compris”

Pourquoi les parents ne demandent pas à leurs enfants : “quelle question as tu posé aujourd’hui ?” plutôt que “qu’as tu appris aujourd’hui ?” propose Mike Vaughan.

La valeur des questions

Les enfants de 4 ans posent en moyenne 390 questions par jour nous rapporte une étude Britannique menée par  la marque LittleWoods. Ce sont les filles de 4 ans qui sont d’ailleurs les personnes les plus curieuses du monde nous rappelle Karen Maeyens, spécialiste en Education.

Les questions sont des clés qui nous ouvrent  aux autres et au monde. “Nous avons tant d’histoires en nous dont la clef est une question” insiste la chercheuse.

Comme l’explique la poétesse Maya Angelou : “Les gens oublieront ce que vous avez dit, ils oublieront ce que vous avez fait, mais n’oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir”. Les questions ouvrent l’échange et l’intimité.

L’un des questions essentielles que Karen Maeyens invite à se poser et qui ouvre le vaste champ des valeurs est par exemple : “que voudriez vous que les gens disent à vos funérailles ?”. 

Albert Einstein qui était devenu un maître dans l’art de se poser des questions avait pour habitude de dire : “Si j’avais une heure pour résoudre un problème, je passerais cinquante-cinq minutes à définir le problème et seulement cinq minutes à trouver la solution.”

Les questions : un univers de possibilités

En voyage au nouveau Mexique, Jennifer, la fille d’Edward Land demande à son père qui la prend en photo : “Papa, pourquoi je ne peux pas voir la photo tout de suite”. Quelques années après, il inventait le Polaroid.

Et les grandes questions ne sont pas celles qui amènent une réponse simple comme sur Google ou au Trivial Pursuit conclut Karen Maeyens. Ce sont les questions qui nous poussent à réfléchir et inventer quelque chose de nouveau.

Aimez les questions

L’écrivain Rainer Maria Rilke avait à l’époque discerné leur force dans sa puissante méditation sur l’art des questions :

“Vivez maintenant les questions 

Je vous prie d’être patient à l’égard de tout ce qui dans votre cœur est encore irrésolu, et de tenter d’aimer les questions elles-mêmes comme des pièces closes et comme des livres écrits dans une langue fort étrangère. Ne cherchez pas pour l’instant des réponses, qui ne sauraient vous être données ; car vous ne seriez pas en mesure de les vivre. Or, il s’agit précisément de tout vivre. Vivez maintenant les questions. Peut-être en viendrez-vous à vivre peu à peu, sans vous en rendre compte, un jour lointain, l’entrée dans la réponse.”

Rainer Maria Rilke

Le point le plus important à retenir est que les questions construisent des ponts. Elle ouvrent des univers et unissent les hommes. 

Comme le souligne Mike Vaughan : “à l’âge où les ordinateurs deviennent de plus en plus puissants dans la fourniture de réponses, nous avons de besoin de personnes meilleures en questions.”