Les phrases qui ont fait sens en 2021 by Umanz – Umanz

Les phrases qui ont fait sens en 2021 by Umanz

Prophétiques, éclairantes, inquiétantes, parfois énigmatiques souvent contradictoires…voici, comme chaque année, les grandes phrases de sens qui ont marqué l’année 2021 sélectionnées par Umanz :

 

Les historiens du 30ème siècle

“Dans le contexte du 30ème siècle je m’attends à ce que les historiens regardent notre monde moderne comme s’ils observaient des châteaux de sable construits par des enfants remarquablement doués”

Lewis Lapham

 

 

La grande réinvention

“Les environnements intellectuels originaux que les institutions académiques abritent et encouragent sont recréés ou entièrement repensés en ligne, hors des murs de briques d’une université. Les salons Internet, les collectifs d’écrivains, les logiciels libres, les bourses d’études et l’apprentissage en cohortes offrent des alternatives modernes à ces institutions. Il n’est pas nécessaire d’avoir un MS ou un PHD pour participer.

Il suffit d’ HTTP.”

Fadeke Adegbuyi

 

 

Mon futur boss, ce protocole

« Tu travailleras probablement pour un protocole. »

Stephen McKeon

 

 

Retard d’impréparation

“Nous ne sommes pas prêts pour ce qui est déjà arrivé”

Alex Steffen, Futuriste et expert Climatique

 

L’autre définition du social media 

« Le social media est un endroit où vous délivrez de la valeur incrémentale sur le serveur de quelqu’un d’autre »

Balaji Srinivasan

 

 

Quand la “Great Resignation” rencontre le numérique

“C’est là que la Grande Démission rencontre l’ère numérique. Les pancartes de grève affichées à l’extérieur des entreprises deviennent régulièrement virales, alimentant une colère quasi insatiable à l’égard du travail sous-payé. Les vidéos #QuitMyJob sont en vogue sur les sites de médias sociaux depuis plus d’un an. Chaque jour, on peut voir une infirmière, un employé de bureau, un employé de Foot Locker ou un enseignant de maternelle faire le grand saut.” 

Bien que l’acte de démission soit souvent individuel, les médias sociaux le collectivisent, créant une communauté à partir d’une main-d’œuvre atomisée et disloquée. Dans une splendide dialectique, la même technologie numérique qui facilite l’accélération et la surveillance seconde par seconde par le patron facilite les actes de conscience collective, d’organisation et de rébellion. »

David Dayen, Prospect

 

Jamais en France, pensez-vous…

 

« L’Ivy League n’est plus un service public ; c’est en fait un Hedge Fund qui éduque les enfants de ses investisseurs. »

Scott Galloway

 

 

Les marques du futur sont les gens

 

“Les marques du futur sont les gens. Si Nike, Starbucks et Apple étaient les marques iconiques des 30 dernières années, David Dobrik, MrBeast et Addison Rae sont les marques iconiques des 30 prochaines années.”

Rex Woodburry

 

Et si le physique était en fait bien plus interopérable ?

 

« Je pense que Stephenson a pris le futur exactement à l’envers : dans notre monde, le monopole bienveillant est la réalité des atomes. Bien sûr, nous pouvons construire des frontières et des clubs privés, tout comme le Metaverse a une propriété privée, mais l’interopérabilité et une économie partagée sont inéluctables dans le monde réel ; les contraintes physiques sont communautaires. C’est sur Internet, où tout est possible, que les jardins clos fleurissent. Facebook a le contrôle total de Facebook, Apple de iOS, Google d’Android, et ainsi de suite. Oui, HTTP, SMTP et d’autres protocoles existent toujours, mais ce n’est pas un hasard s’ils ont été développés avant que l’on pense qu’il y avait de l’argent à gagner en ligne ; les API d’aujourd’hui ont une intention commerciale intégrée dès leurs premiers principes. » 

Ben Thompson, Stratechery

 

Les guerres de 10 Millisecondes

 

“Presque toutes les questions de sécurité nationale seront liées ou contrôlées par l’IA à l’avenir. Si vous pensez aux cyber-attaques, le scénario de guerre le plus évident à l’avenir est le suivant. La Corée du Nord décide d’attaquer les États-Unis, commence son attaque, la Chine décide que c’est une mauvaise idée et bloque l’attaque. Les défenses américaines sont réveillées, en alerte. L’Amérique annonce une contre-attaque…La guerre entière que je viens de décrire a pris environ 10 millisecondes.”

Eric Schmidt, ex-CEO de Google

 

 

Les talents de la distance

 

“Le bureau distribué n’est pas un espace sans lieu. Un appel Zoom est un lieu, un canal Slack est un lieu, la boîte de réception de votre responsable est un lieu. Ce sont toutes des « pièces » dans lesquelles les patrons peuvent évaluer les performances des travailleurs. Un fait avéré de la diversité humaine est que des personnes différentes s’épanouissent dans des espaces différents. Nous devons donc nous attendre à ce que les espaces virtuels du travail à distance récompensent certaines compétences qui étaient sous-estimées dans les bureaux.”

Derek Thompson (The Atlantic)

 

 

Le Micro Management Zoom

 

« Il appelait au hasard et exigeait que vous partagiez votre écran, ou nous demandait d’enregistrer l’écran de toute notre journée. S’il remarquait une baisse d’activité pendant plus de 10 minutes, vous obteniez un check-in Zoom ou une session TeamViewer – même lorsque les gens essayaient de prendre une douche ou de préparer le dîner. » 

Témoignage de Nikolina, (citée sur la BBC à propos de la pression du travail distanciel et les cultures toxiques) 

 

 

L’économie de l’Omnivers

“Aujourd’hui, la plupart des designers conçoivent des voitures, des bâtiments et des choses équivalentes. Des sacs à main et des chaussures. Toutes ces choses seront beaucoup plus nombreuses, peut-être 100 fois plus nombreuses, dans le métavers que dans notre univers. Deuxièmement, l’économie du métavers, l’économie de l’Omnivers, sera plus importante que l’économie du monde physique […] Laissez-moi faire quelques prédictions. C’est très important. Je pense qu’il y aura un plus grand marché, une plus grande industrie, plus de designers et de créateurs, concevant des choses numériques dans la réalité virtuelle et les metaverses qu’il n’y en aura à concevoir des choses dans le monde physique.”

Jensen Huang, CEO de Nvidia, (Venture Beat)

 

 

Votre travail est de créer des mondes

 

“Dans ce monde d’abondance sur Internet, le travail de chacun est de construire un monde. Votre travail n’est pas seulement de vendre une chose et de la vendre, la vendre, la vendre encore. Votre travail est en fait de créer un monde qui est si intéressant et si convaincant et qui a une raison pour que les gens entrent et explorent ce monde qu’ils peuvent y passer du temps, sans même que vous soyez là.”

Alex Danco, Shopify

 

 

N’oublie pas l’arc du temps

« Dans la société post-Internet, comme je l’ai déjà écrit, le temps et l’attention sont tous fractionnés. Nous vivons dans un monde de TikToks de 60 secondes. Cela a réduit notre capacité à apprécier le long arc du temps et la façon dont il nous nourrit. Il y a 200 ans, nous avions de la chance si nous pouvions trouver un cheval à monter – et maintenant nous pilotons des hélicoptères sur la planète rouge. Imaginez où nous pourrions être dans un autre siècle, surtout si nous ne nous mettons pas en travers de notre chemin ou si nous ne nous laissons pas distraire par des absurdités. Il faut croire que demain sera meilleur qu’aujourd’hui ».

Om Malik

 

 

L’offense artificielle

“Une vérité rarement partagée ? Il est peu probable que nous créions un jour des AI qui n’aient aucune chance de dire quoi que ce soit d’offensant. 

Après tout, nous n’avons jamais réussi à créer un humain comme ça.”

David Mattin

 

 

Le Social Media est le tabac du XXIè siècle

« Les plateformes de social media sont les fabricants de tabac du XXIe siècle, et elles doivent être réglementées, surtout lorsqu’il s’agit de nos d’enfants. Ces plateformes vendent un produit qui crée une forte dépendance et continuent à autoriser l’abus et la haine sur leurs plateformes. 

Plus de 33 % des jeunes britanniques âgés de 18 à 24 ans ont été victimes de harcèlement sur Facebook. 65 % des étudiants britanniques ont été victimes de harcèlement sur les médias sociaux. Le gouvernement doit s’impliquer. »

Noreena Hertz, économiste

 

 

L’impensé sociétal

 

“Il sera très amusant de voir ce qui arrive à la société lorsque les conservateurs et les libéraux évolueront sur des plateformes de  social media totalement séparées”

Katie Herzog

 

 

Une “Data Colony” ?

“Imaginez simplement ce qui arrivera à un pays disons dans 10 ou 20 ans quand toutes les données personnelles de tous les politiciens, de tous les journalistes, des juges, des militaires seront détenues par quelqu’un à Pékin ou à San Francisco ou à Washington est-ce encore un pays indépendant ou est-ce une data colony ?”

Yuval Noah Harari

 

 

L’internet n’est pas adulte

« On a grandi avec Internet, alors on pense qu’Internet a grandi. » C’est une illusion de l’âge adulte de penser que les choses qui mûrissent avec nous sont vieilles et fixes. L’internet est jeune, mais l’internet ou une sorte d’internet sera là longtemps après notre disparition. C’est nous qui devons le réparer. C’est un bébé. »

Sherry Turkle

 

 

Quel sens pour la pensée civilisée à l’âge de GPT-3 ?

“Le sens de la pensée – à quoi sert la pensée – est une question largement négligée aujourd’hui, ou bien considérée comme ayant des réponses triviales et évidentes. Pourtant, les réponses ne sont ni sans importance, ni évidentes.

Négliger cette question laisse incertaine la place de la pensée dans un avenir où l’intelligence non pensante n’est plus un oxymore, mais bientôt un mode de présence omniprésent de la machine, qui sera incarné dans les descendants et les cousins de GPT-3. 

Une question urgente nous hante, un écho de la conclusion d’Alfred North Whitehead en 1911 selon laquelle les civilisations progressent en élargissant notre capacité à ne pas penser : 

Quelles pensées les personnes civilisées gardent-elles ?”

Shannon Vallor, Noema

 

 

L’ère de l’enseignement quaternaire

« Au cours des trois premières révolutions industrielles, les compétences des travailleurs ont été transformées par l’avènement de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur. Aujourd’hui, nous devons institutionnaliser l’enseignement quaternaire, en milieu de carrière. « 

Mark Carney

 

 

Le plus grand risque endémique

“Le plus grand risque endémique pour le psychisme en 2021 n’est pas que vous vous retrouviez à la rue la semaine prochaine ou que vous ne parveniez pas à financer votre retraite dans 30 ans. 

Le plus grand risque est que vous vous sentiez tellement malmené par l’ étrangeté qui vous entoure que vous vous engourdissiez et que vous vous désengagiez complètement du monde actuel.”

Venkatesh Rao

 

 

Confinement année 2

« Parfois, j’imagine être un Sim, un diamant au dessus de la tête alors que je vaque à mes occupations. Les tâches apparaissent, et je les fais. Les heures de repas arrivent, et je mange. Les besoins apparaissent, et je les satisfais. Je dispose d’une série limitée d’humeurs, d’un nombre restreint d’activités possibles, comme si on tirait mes ficelles hors-champ. Tout est bi-dimensionnel, faux, inquiétant. Mon monde est aussi grand que mon appartement, qui n’est pas très grand du tout.

« Nous sommes piégés dans nos maisons de poupée », a déclaré Kowert, le psychologue d’Ottawa, qui étudie les jeux vidéo. « Il ne s’agit que de survivre, pas de s’épanouir. Personne ne travaille au maximum de ses capacités. »

Ellen Cushing, The Atlantic

 

 

Le futur ne sera pas dans la propriété d’objets physiques

“Le fait que vous acceptiez de payer une prix super premium pour une montre Rolex actuellement montre qu’il y a une valeur inhérente. valeur dans un produit physique de meilleure qualité mais aussi qu’en plus de ça, vous êtes prêts à payer pour de l’intangible. Donc la minute où tu commences à accepter ça, tu commences à comprendre le futur.

Le futur ne sera pas dans la propriété d’objets physiques et si vous commencez à comprendre cela et alors que nos vies deviennent toutes numériques sur les appareils mobiles alors vous réalisez qu’il doit y avoir un moyen de rendre ces actifs rares et immuables et non

copiables et donc leur attribuer une valeur intrinsèque. 

Incontestablement c’est le futur mais je ne sais pas à quelle vitesse on va  remplacer les biens physiques.”

Marc Suster, Upfront Ventures

 

 

La grande désinterprétation

“On parle de mauvaise interprétation lorsque les gens comprennent mal le sens. On parle de désinterprétation lorsqu’on n’a pas l’intention de le comprendre.

Il va sans dire que la désinterprétation contribue à créer un climat qui freine le débat intelligent et rend les gens réticents à s’exprimer d’une manière qui ne soit pas conforme à des factions reconnaissables.”

Zeeshan Aleem

 

 

Pour une politique planétaire

“Le dioxyde de carbone dans l’atmosphère et les agents pathogènes n’ont que faire des frontières internationales ; ils ne sont limités que par le système planétaire. Les problèmes planétaires ne circulent pas seulement entre les États-nations ou dans les interstices qui les séparent. Ils existent à travers les États-nations et sur leur territoire, et ils brisent la division conceptuelle entre l’international et le domestique. 

Un système qui repose sur la division du territoire et des populations du monde en États-nations souverains autonomes ne permettra pas de résoudre de manière adéquate les problèmes planétaires ou leurs manifestations locales. Si la planète Terre est un grand espace politique, elle doit être gouvernée comme telle.”

Jonathan Blake and Nils Gilman, Noema Magazine

 

 

Mettre à jour nos mécanismes de décision

« Nos mécanismes de prise de décision, comme ceux qui nous permettent d’agir collectivement, ne sont plus adaptés aux défis du 21e siècle, ni aux aspirations d’une société qui a fait de la vitesse et de l’horizontalité des exigences de base. »

Chloé  Morin, Fondation Jean Jaurès

 

 

Frankendustry 2.0

« Il est difficile de ne pas se demander si le secteur des technologies de l’information n’est pas sur le point de coucher avec les grandes entreprises pharmaceutiques : la société de l’amélioration des performances synthétiques est prête à se développer.” 

Geert Lovink

 

 

Data VS Intuition

“Lorsqu’une culture va trop loin dans sa foi dans la data, les personnes ayant de grandes intuitions s’en vont. Ils trouveront un emploi où leur jugement est valorisé plutôt que de demeurer comme une caillou dans la chaussure d’un puissant fabricant d’équations ». 

Scott Berkun, Years without pants

 

Le futur de l’homme à l’âge des machines

“Qu’est-ce que les robots ne savent pas faire ? Qu’est-ce qui n’est fait que par des humains à l’heure actuelle, et qu’est-ce qui ne sera probablement fait que par des humains à l’avenir ?

…Par définition, ce sont les choses très humaines dont je pense que nous avons détourné les gens, malheureusement, pendant des années. En leur disant : « Ne vous spécialisez pas en sciences humaines. » Vous savez, je pense que Vinod Khosla et Marc Andreessen ont fait une sorte de tirade sur la façon dont les arts libéraux sont sans valeur et tout le monde devrait se spécialiser dans l’ingénierie et tout le reste est une perte de temps.

Mais si vous regardez ce que font les chercheurs en IA, ils n’envoient pas leurs enfants dans des camps d’entraînement au codage. Ils les envoient à l’école Waldorf, où ils peuvent apprendre à danser, jouer, être créatifs et s’exprimer, et ils ne sont pas idiots. Ils savent que les compétences qui auront de la valeur dans le futur sont ces compétences humaines plus douces.”

Kevin Rose, (Interview dans The Verge sur son livre “Future Proof”)

 

 

Espèce de Datapoint !

“Ce n’est pas seulement que nos dieux contemporains sont cruels ; c’est que les autres n’existent pas pour eux, sauf en tant que datapoints – sondages de confiance du public dans les marques, enquêtes sur l’optimisme des consommateurs, hausse des salaires, taux de chômage, taux d’épargne, etc. 

Les dieux ne nous voient jamais, ne se mêlent jamais à nous, ne nous connaissent que comme des larbins et des esclaves salariés, des surnuméraires. Nous sommes bons pour rire avec nos idées de conspirations farfelues, nos diplômes d’université, nos mélodrames nés de la drogue et de l’alcool, et nos quartiers malfamés… 

Notre monde est une Terra Incognita, un lieu d’émeute et de mécontentement, un endroit sur la carte où « Vivent les Dragons ».

Curtis White

 

 

Il est plus facile de coopérer avec une fiction

“Le problème clé est que la vérité est souvent beaucoup plus compliquée que n’importe quelle histoire fantaisiste que quelqu’un invente et deuxièmement elle est douloureuse. La plupart des gens ne veulent pas entendre la vérité sur eux-mêmes en tant qu’individus ou en tant que collectifs [ …] Les gens ne veulent pas entendre la pleine vérité sur leur nation, leur culture ou sur eux-mêmes personnellement. « 

La base du succès humain est la coopération et il est plus facile de coopérer avec une fiction qu’avec la vérité parce que la fiction peut être rendue beaucoup plus facile et sympathique que la vérité. 

La plupart du temps dans l’histoire vous ne voyez pas de corrélation entre la vérité et son attrait politique.”

Yuval Noah Harari