Good AI : l’intelligence artificielle au service des espèces en voie de disparition – Umanz

Good AI : l’intelligence artificielle au service des espèces en voie de disparition

Comment mesurer, surveiller, informer et mieux protéger les espèces en voie de disparition ?

La French Tech avait a été pionnière sur le sujet avec le travail de Marion Moreau à la fondation Sigfox pour équiper les Rhinocéros de Capteurs connectés au Zimbabwe.

Aujourd’hui l’intelligence artificielle permet d’optimiser la préservation des animaux en voie de disparition et prévenir les massacres et la captures des espèces rares.

Le professeur Milind Tambe de l’Université de Californie du Sud,  professeur en Sciences de l’information a décidé de mettre l’intelligence artificielle au service de la préservation des espèces.

En Afrique, ses étudiants équipent les parcs nationaux de drones infra rouges couplés à une computer vision sophistiquée pour détecter automatiquement, de nuit, des interventions humaines malveillantes dans des milliers d’heures de vidéos enregistrées.

Ces patrouilles de drones sont complétées par un système prédictif dopé à l’intelligence artificielle et inspiré de la théorie des jeux qui permet d’optimiser les patrouilles dans les parcs Nationaux en Afrique du Sud et en Ouganda pour éviter le trafic d’ivoire.

Les solutions de “Green Security Games” de Milind Tambe sont aujourd’hui déployées au Cambodge et en Malaisie.  Elles permettent de mieux repérer les itinéraires et lieux de captures des braconniers et en collaboration avec les gardes forestiers et leur connaissance intime de la topographie des lieux de calculs afin d’optimiser, la qualité, l’efficacité et les temps de patrouille.

Le futur : étendre les solutions d’AI for good à 60 parcs nationaux dans le monde tout en permettant le couplage avec les systèmes d’information de la WWF.