On y revient…"Le narcissisme des petites différences” – Umanz

On y revient…”Le narcissisme des petites différences”

Avec l’exarcerbation des identités, des micro individualismes et l’apparition d’une suite infinie de micro-puritains n’est-on pas en train d’assister à ce que Freud, inspiré par les écrits de l’anthropologue Britannique, Ernest Crawley nommait “Le narcissisme des petites différences”.

Freud avait en effet décrit dans “Malaise de la civilisation” commencé l’été 1929, dans un Vienne en crise, cette étrange agitation qui poussait des groupes quasi similaires et quasi homogènes, comme les régions ou les micro états nations de l’europe de l’est à revendiquer des postures et des différences fondamentales.

Ce “narcissisme des petites différences” aurait l’envie comme ressort et servirait à justifier les agressions dans les communautés comme dans les couples.

Le psychologue Clive Hazell spécialiste du vide existentiel s’est aussi inspiré de cette notion pour décrire comment la société de consommation s’organise pour vendre et intensifier ces petites différences en cultivant des micro individualités dans un univers d’uniformité.

De même, aujourd’hui, l’écrivain et journaliste Pankaj Mishra auteur de l’âge de la colère (Age of Anger) et faisant écho à l’écrivain Christopher Hichens y voit l’un des ressorts permanent de la colère des peuples qu’elle soit religieuse, ethnique, nationaliste ou économique.

Ce micro-narcissisme est aussi régulièrement rappelé dans le débat public.

En avril 2018, Pierre Moscovici invitait ainsi la gauche à “arrêter le narcissisme des petites différences.”

Prophétique…

Patrick Kervern @pkervern