Disagree & Commit : manager au delà du consensus  – Umanz

Disagree & Commit : manager au delà du consensus 

C’est l’une des pratiques favorites de Jeff Bezos, fondateur et CEO d’amazon et aussi l’un des secrets de Jason Fried créateur de Basecamp et de 37 signals.

S’engager sur un projet que l’on conteste

Le Disagree & Commit consiste simplement à s’engager sur un projet que l’on conteste. Il évite l’immobilisme lié aux temps de décisions longs mais aussi l’édulcoration des projets résultants des consensus mous.

Comme l’explique Jason Fried, l’unanimité qui prend toute sa valeur dans procès est une idée terrible au quotidien dans l’entreprise. Dans ses mots : “le prix du consensus est trop cher à payer”

Ce gain de temps et cette carte blanche donnée au risque et à la conviction permet aussi d’autonomiser et de responsabiliser l’auteur du projet. C’est paradoxalement et malgré le désaccord exprimé, une marque de confiance.

Le terme “Disagree & Commit”  a fait sa première apparition dans la fameuse lettre aux actionnaires de Jeff Bezos en 2016 intitulée Day One.

Pour lui il s’agit d’exprimer à la fois “une pure divergence d’opinion, une chance pour l’équipe d’explorer son point de vue mais un engagement à aller dans leur sens”

Elle permet également de sortir du vertige de l’indécision et des fameux équilibres des forces liés aux “désalignements sincères” entre équipes différentes que beaucoup de directeurs et cadres supérieurs expérimentent au quotidien.

Il évite aussi le très redouté gain-de-cause-par-épuisement qui mine tout autant le responsable du projet, ses rivaux et leurs équipes.

C’est l’une des sources du fameux “High Velocity Decision Making” du patron d’Amazon. Le disagree & commit requiert toutefois deux principes forts : le droit d’exprimer son opinion et de faire valoir ses doutes en amont, et en aval, l’engagement et la discipline de tout mettre en oeuvre pour appliquer une décision prise.

L’ingrédient secret du disagree & commit

Afin d’éviter les ressentiment larvés, l’important dans le “Disagree & Commit” c’est de bien expliquer la décision derrière. Ce n’est pas “On décide et on y va” explique Jason Fried c’est “On décide, on explique, et on y va”.

Nuance de taille.