Un chasseur de tête de Robots ça existe ! – Umanz

Un chasseur de tête de Robots ça existe !

 

Gonzague Gridel, un Edhec de 33 ans. sait réconcilier l’homme et la machine et les faire travailler ensemble.

Il a répondu à nos questions sur le Co-bot et sa nouvelle activité d’agence de recrutement de robot : l’Agence Cobot

Umanz- Pourquoi une agence de recrutement de robot ?

Gonzague Gridel : Nous avons remarqué que la plupart de nos clients rencontrent des difficultés pour recruter des collaborateurs pour faire des tâches manuelles répétitives souvent ingrates. Ils ne pensent pas toujours que ces tâches peuvent être effectuées par des robots et ne savent pas toujours à qui faire appel pour les conseiller.

Umanz- Qui recrute des robots aujourd’hui ?

Gonzague Gridel : Les robots sont historiquement installés sur les grandes chaînes de production. Les cobots – robots nouvelle génération : plus simples à programmer, installer et moins chers – permettent de les rendre accessibles à des plus petites productions et notamment pour des PME industrielles jusqu’alors non équipées.

Les Cobots sont un “3ème bras”

Umanz- Quelle est votre vision de la collaboration entre humain et robots ?

Gonzague Gridel : Historiquement les robots sont derrière des barrières et automatisent l’ensemble d’une tâche, dans ce cadre strict, il ne peut que difficilement avoir une interaction avec les humains. Les cobots permettent d’apporter une aide à l’opérateur, “un 3ème bras”, en prenant en charge les tâches répétitives qu’il peut facilement automatiser et apporter sa valeur ajoutée en diminuant la pénibilité, augmentant la qualité ou améliorant l’efficacité.

Umanz- Comment voyez vous le futur des cobots

Gonzague Gridel : je pense que ces cobots vont se répandre un peu partout dans l’industrie à l’instar des imprimantes 3d. Nous ne les verrons plus comme des machines-outils imposantes et complexes mais comme des outils qui peuvent simplement vous assister dans votre travail.